Critique

 

Jambu e os miticos sons da Amazônia (Pinduca)

note: 5Cocktail atlantico-amazonien Bastien, discothécaire - 8 août 2019

Entre l'océan et la forêt amazonienne, le port de Belem vit naître une scène musicale originale et vivace dans les années 70, née d'une mixture de rythmes mystiques africains, de flûtes indiennes, de fanfares européennes et de sonorités caribéennes. A l'instar de la plante "jambu" qui devient euphorisante au contact de la cachaça, la musique de Belem risque de faire de même au contact de vos oreilles.