Les huit montagnes (Paolo Cognetti)

note: 4CAIN-CAHA DOMINIQUE - 15 janvier 2018

Le mythe de Cain et Abel est éternel. Comme les neiges. C'est autour des sommets qu'elles recouvrent, que se situe [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritiques rédigées par LOIC

S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par LOIC

 

Assurance sur la mort (James Mallahan Cain)

note: 5Une mécanique implacable LOIC - 31 octobre 2017

Un excellent roman policier qui ne se perd pas en états d'âmes ni en digressions.

Opération Napoléon (Arnaldur Indriðason)

note: 3Changement complet de registre LOIC - 26 octobre 2017

Arnaldur change ici complètement de style d'histoire pour donner dans les opérations militaires secrètes, du coup c'est un peu décevant pour les fans de ses romans policiers habituels, mais ça reste quand même un livre agréable à lire bien qu'un peu invraisemblable.

Les coins obscurs (Ruth Rendell)

note: 2Tout à fait invraisemblable LOIC - 10 septembre 2017

Les bases de départ étant invraisemblables, leurs conséquences et le déroulement de l'histoire développent vite le malaise chez le lecteur, qui doit se forcer pour aller au bout par curiosité seule.

Conspiration (Éric Giacometti)

note: 2Roman de gare LOIC - 10 septembre 2017

Vaguement inspiré des "Rivières pourpres" ou du "Da Vinci Code", une pâle imitation à lire pour passer le temps en attendant le train. Procédé de plus en plus à la mode semble-t-il, deux histoires distinctes sont racontées en alternance à chaque chapitre. On comprend vite comment les lire de façon plus simple.

Les vacances de Mma Ramotswe (Alexander McCall Smith)

note: 1Ennuyeux LOIC - 10 septembre 2017

Pas bien vu ce qu'il y avait de policier là-dedans, il ne se passe absolument rien, ce n'est que du babillage puéril. L'auteur prétend sans doute retranscrire la mentalité des noirs du Botswana, mais il n'est lui-même ni noir ni Botswanais...

Le lagon noir (Arnaldur Indriðason)

note: 4Valeur sûre LOIC - 19 juillet 2017

Bien, comme d'habitude avec Arnaldur. Une valeur sûre du roman policier.

Le bourreau de Gaudí (Aro Sáinz de la Maza)

note: 4Bien mais trop long LOIC - 13 juillet 2017

L'auteur aurait pu économiser 200 pages d'états d'âmes de ce policier névrosé et dépressif, ce qui aurait permis de transporter plus facilement cette brique de plus de 600 pages dans la salle d'attente du médecin.
L'action progresse très (trop) lentement dans la première moitié, puis ça s'anime enfin.

Marina n° 2
La prophétie de Dante Alighieri (Zidrou)

note: 1inférieur au n°1 LOIC - 11 juin 2017

l'histoire est visiblement inventée au fur et à mesure

Cru bourgeois (Martin Veyron)

note: 4Bien LOIC - 11 juin 2017

amusant et déjanté, sera plutôt apprécié par les adultes

Rouge est ma couleur (Jean-Christophe Chauzy)

note: 3pas mal LOIC - 11 juin 2017

intéressant même pour un adulte

Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes ? (Zidrou)

note: 1bof LOIC - 11 juin 2017

assez triste, ressemble trop à la réalité

Paco les mains rouges n° 1
La grande terre (Fabien Vehlmann)

note: 4bien LOIC - 11 juin 2017

intéressant, même pour un adulte

Marina n° 1
Les enfants du doge (Matteo)

note: 2passable LOIC - 11 juin 2017

tombe un peu dans la facilité

Une histoire d'hommes (Zep)

note: 3sympa LOIC - 11 juin 2017

pas uniquement destiné aux ados

La grande odalisque (Bastien Vivès)

note: 1Pour jeunes ados, ou attardés mentaux LOIC - 11 juin 2017

Manque d'inspiration visiblement pour ces auteurs

La peau de l'ours (Oriol)

note: 3passable LOIC - 11 juin 2017

pas seulement réservé aux ados

Les nuits de Reykjavik (Arnaldur Indriðason)

note: 3La toute première enquête d'Erlendur jeune LOIC - 30 mai 2017

Erlendur jeune et simple flic de base en uniforme mène une enquête personnelle en toute illégalité dans le milieu des clochards de Reykjavik.

Le duel (Arnaldur Indriðason)

note: 4Typiquement Arnaldurien LOIC - 23 mai 2017

Avec Arnaldur, on a toujours 3 constantes dans ses bouquins :
- on découvre le crime dès les premières lignes, on entre directement dans le vif du sujet (c'est le cas de le dire);
- il y a toujours une histoire humaine douloureuse, mais avec des acteurs forts et raisonnables;
- et on pénètre toujours un milieu qu'on n'a aucune raison de connaître a priori.
C'est une fois de plus le cas dans ce livre.

secret du chant des baleines (Le) (Christopher Moore)

note: 3Il roule sur la jante LOIC - 14 mai 2017

Un peu barré et déjanté, assez fantastique et pas du tout policier, ce roman est au final assez sympathique à lire.

Dans les bois (Harlan Coben)

note: 4Permet de passer de bons moments LOIC - 29 avril 2017

Pas le chef d'oeuvre du siècle, mais un bon polar qui se lit avec plaisir, à l'intrigue compliquée à souhait, mais où les nombreuses pièces du puzzle finissent par s'assembler petit à petit, à la surprise du lecteur.

Laissé pour mort à l'Everest (Beck Weathers)

note: 3Un peu sur notre faim LOIC - 7 avril 2017

Tout de suite l'auteur commence par raconter chronologiquement ce qui s'est passé sur l'Everest, sans beaucoup entrer dans les détails, c'est très bien, comme ça on sait tout de suite de quoi il s'agit. A la fin de cette narration, on est au tiers du bouquin.
On s'attendrait ensuite à ce qu'il revienne plus en profondeur sur certains points particuliers, notamment sur les explications comment il a pu sortir du coma hypothermique à plus de 8000, ou comment il s'est adapté à ses différentes invalidités.
Mais non, il nous raconte alors sa vie d'avant l'expédition, depuis sa jeunesse, ses études, son mariage, puis ses premières expériences alpinistiques.
Ce n'est pas inintéressant, d'autant plus qu'il le traite avec un certain humour cynique, mais c'est un peu surprenant car ce n'est pas ce à quoi on s'attend en choisissant un tel livre.

Bettý (Arnaldur Indriðason)

note: 3Bien fait, bien qu'un peu invraisemblable LOIC - 31 mars 2017

Ici les personnages récurrents des romans d'Arnaldur (Erlendur, Elinborg, Sigurdur Oli) n'apparaissent pas, c'est directement le personnage principal qui raconte son histoire. L'intrigue, bien qu'assez invraisemblable, réserve son lot de coups de théâtre.

Oeuvre non trouvée

note: 3Il faut persévérer pour être récompensé LOIC - 26 mars 2017

L'intrigue se perd au début dans d'inutiles futilités prétendument précieuses, avec des personnages artificiels et creux, dignes d'un mauvais téléfilm d'une chaîne du service public un vendredi soir.
Il faut persévérer, en étouffant des baillements irrépressibles, jusqu'à la moitié du livre, où les personnages prennent enfin de l'épaisseur et où l'intrigue devient intéressante, pour donner finalement un livre qui mérite d'être lu.

La rivière noire (Arnaldur Indriðason)

note: 3Un peu en retrait LOIC - 5 mars 2017

Pour une fois ce n'est pas Erlendur qui mène l'enquête. Le côté humain appréciable d'habitude en pâtit un peu, mais ça reste quand même un bon roman policier.

La Voix (Arnaldur Indridason)

note: 5Le titre qui m'a fait découvrir cet auteur excellent LOIC - 21 février 2017

Le titre qui m'a fait découvrir cet auteur excellent, dont je n'arrête plus de dévorer les oeuvres.

Le destin funeste de Michael Rockefeller (Carl Hoffman)

note: 3Intéressant mais un peu long LOIC - 15 février 2017

Exotisme total avec cette enquête sur les tribulations d'un hyper-occidental chez les Papous cannibales.
Si le fond est intéressant, la forme est un peu lourde : ça ne se lit pas comme un roman, les allers-retours entre les années 1960 et le voyage de l'auteur dans les années 2010 sont un peu fastidieux, et le livre est trop long d'une façon générale.
Mais si l'ethnologie et les aventures exotiques vous intéressent, ce livre vaut d'être lu.

L'homme du lac (Arnaldur Indriðason)

note: 5Passionnant comme chaque fois LOIC - 27 janvier 2017

Bien que tous ses romans se passent de nos jours en Islande, Arnaldur nous emmène à chaque fois dans un univers bien particulier. Ici c'est un retour vers un passé douloureux dans l'Allemagne de l'Est en pleine guerre froide qui sert de trame à l'intrigue. Il n'y a rien à jeter.

Underworld USA (James Ellroy)

note: 3Noir c'est noir LOIC - 19 janvier 2017

Que des personnages antipathiques, on ne parvient à s'identifier à aucun des personnages : racistes de toutes couleurs, prostitués de tous sexes, tueurs, voleurs, dealers, pervers, flics sadiques, nervis violents, tous drogués, tous alcooliques. Pour amateurs uniquement, sinon la nausée arrive vite.

Le quatuor de Los Angeles. n° 3
L.A. confidential (James Ellroy)

note: 4Le roman noir américain par excellence LOIC - 19 janvier 2017

Avoir déjà vu l'excellent film tiré de ce roman facilite grandement la lecture de cette intrigue compliquée à souhait, aux innombrables personnages.

Six fourmis blanches (Sandrine Collette)

note: 2Pas inoubliable... LOIC - 19 janvier 2017

Il vaut mieux ne pas avoir lu un Arnaldur juste avant, la comparaison n'est pas flatteuse !
Le procédé artificiel de raconter deux histoires distinctes en alternance à chaque chapitre devient très vite fastidieux. Ce procédé ne parvient pas à rehausser l'intérêt d'un roman peu passionnant.

Oeuvre non trouvée

note: 3Manque d'analyse LOIC - 10 janvier 2017

On se perd un peu trop dans les détails, du coup on manque de recul pour donner du sens à cette suite d'évènements hétéroclites.

femme en vert (La) (Arnaldur Indridason)

note: 5Excellent, vraiment LOIC - 10 janvier 2017

Les très bons polars ne sont pas aussi fréquents que ça, avec celui-là on se régale et on ne peut plus le lâcher !
Quel suspense jusqu'à la fin, et en plus l'histoire est très émouvante.

La cité des Jarres (Arnaldur Indriðason)

note: 5Passionnant LOIC - 2 janvier 2017

Passionnant du début à la fin

L'homme nu (Marc Dugain)

note: 1Très creux LOIC - 26 décembre 2016

Beaucoup de baratin, peu d'informations factuelles nous permettant de nous faire notre propre opinion, on n'apprend pas grand chose.

Retour Haut