Masseduction (St Vincent)

note: 5Une pop colorée... Julie, bibliothécaire - 17 mai 2018

St Vincent alias Annie Clark revient avec un nouvel album tourné vers la pop. Une pop colorée, avec des touches [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritiques rédigées par Maryjo, bibliothécaire

S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Maryjo, bibliothécaire

 

Génération zéro (Fred Van Lente)

note: 5J'ai adoré. Maryjo, bibliothécaire - 24 avril 2018

Génération Zéro ce sont des jeunes dotés de pouvoirs psychiques. Libres, ils viennent en aide aux ados qui en ont vraiment besoin. C’est ainsi qu’ils arrivent dans la vie de Keisha. Rook est en apparence une ville parfaite, mais en apparence seulement…
L’histoire, les personnages sont bien construits et donnent incontestablement au récit du relief. L’humour, le sérieux, les affres de l’adolescence avec ses conflits, rejets etc. sont très bien vus. Très drôle aussi le clin d’œil à la série "Archie comics", sans oublier certains personnages tels que Gamète.
J’ai adoré.

Ma dernière chance s'appelle Billy D. (Erin Lange)

note: 4Prenant et réconfortant. Maryjo, bibliothécaire - 24 avril 2018

Une très belle histoire d'amitié entre deux garçons qui n'ont pourtant rien en commun à priori. Dane et Billy sont extrêmement attachants. Leur amitié improbable va leur permettre d'aller au bout des choses et de mettre des mots sur leurs maux.
Prenant et réconfortant.

Petite maman (Halim Mahmoudi)

note: 5A lire Maryjo, bibliothécaire - 27 février 2018

C'est dur, très dur avec un dessin qui colle magnifiquement à la thématique. Un sujet malheureusement encore et toujours d'actualité très bien traité par l'auteur.
Le sujet est abordé avec réalisme, justesse, sans voyeurisme mais avec beaucoup de compassion et de belles trouvailles scénaristiques.
Sur un sujet grave, une BD alternative à lire.

Demain, il sera trop tard (Jean-Christophe Tixier)

note: 4Pas mal Maryjo, bibliothécaire - 27 février 2018

Dans l'ensemble j'ai bien aimé ce roman. L'intrigue est intéressante et donne au lecteur des sujets de réflexion. On est dans une dystopie assez originale mais aussi un récit d'anticipation plutôt réaliste.
Par beaucoup d'aspects ce roman fait froid dans le dos et augure un futur difficile. Ici on est dans la fiction mais le pas peut être vite franchi.

Outliers n° 2
Disperser les cendres (Kimberly McCreight)

note: 5Captivant Maryjo, bibliothécaire - 18 janvier 2018

Un deuxième tome tout aussi captivant que le premier. On retrouve Wylie et Jasper toujours traumatisés par leur séjour au Camp Colestah et la mort de Cassie.
Comme dans le premier tome pas vraiment de temps mort dans les péripéties qui jalonnent le parcours de nos deux héros.
Une révélation chasse l'autre et on se demande sans cesse ce qui va bien pouvoir encore leur arriver.... jusqu'à la révélation finale qui m'a vraiment prise par surprise.
A présent, j'attends donc la suite et fin de cette trilogie avec impatience.

L'empire de sable (Kayla Olson)

note: 4Originale Maryjo, bibliothécaire - 18 janvier 2018

J'ai mis un peu de temps à "rentrer" dans l'histoire car j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs dans les premiers chapîtres. À partir du moment où de nouveaux personnages arrivent, mon intérêt s'est intensifié. Cette dystopie est assez originale.
Par contre, je trouve la fin bâclée. Trop rapide, trop "happy end"... on a du mal à y croire.
Malgré tout, c'est un bon roman. J'attends avec impatience de voir ce que donnera l'adaptation cinématographique.

Sirius (Stéphane Servant)

note: 5Coup de coeur Maryjo, bibliothécaire - 7 décembre 2017

Quel roman captivant et magnifique ! Dès les premières lignes j'ai été subjuguée par le récit et je n'ai pas vu passer les 474 pages à lire. Des thèmes forts et d'actualité sont abordés : la perversion des hommes, la beauté de la nature, la poésie du langage, les faux prophètes, les dérives de l'ultra matérialité, sans oublier un questionnement intéressant sur la culture, les livres en particulier.... très souvent craint par les dictateurs et autres visionnaires du même genre. Les personnages, qu'ils soient principaux ou secondaires, sont parfaitement maitrisés.

Ce livre réunit autant de poésie, de cruauté, d'onirisme et d'espoir que possible. Un très beau moment de lecture.
Si vous êtes familier de Patrick Ness (notamment avec "Le chaos en marche") vous devriez aimer ce roman, en raison des similitudes dans les styles d'écriture.

C'est indéniablement un coup de cœur.

Tortues à l'infini (John Green)

note: 5Captivant Maryjo, bibliothécaire - 6 décembre 2017

Traiter des maladies mentales n'est pas chose aisée. C'est pourtant ce qu'à fait John Green. Six ans ont été nécessaires pour écrire ce livre. Le résultat est bluffant. Les trois personnages principaux et surtout Aza et Davis ont une capacité de résilience étonnante.
Un roman au ton juste, tendre et libérateur.

The rain n° 1 (Virginia Bergin)

note: 4Une lecture qui tient en haleine Maryjo, bibliothécaire - 29 novembre 2017

La survie de l'humanité est menacée par une pluie mortelle. La moindre goutte d'eau provoque des saignements et ronge la peau. Ruby, 15 ans se met en route pour retrouver son père.

Un premier tome plutôt convainquant. Ce qui est intéressant c'est que l'héroïne est une adolescente lambda, plutôt dans le clan des filles populaires. Elle déteste son beau-père et Saskia la nouvelle de sa classe, adore sa bande d'amis, aime Caspar le beau gosse, sa mère et son petit frère Henry et son père même s'il vit à Londres.
L'arrivée de cette pluie mortelle va la faire basculer très vite dans le monde des adultes Elle va devoir gérer la mort, la violence qu'entraine le désespoir chez certaines personnes. Elle qui jusque là menait une existence plutôt insouciante va devoir affronter la triste réalité, braver ses peurs et la pluie mais aussi ses préjugés.
Un roman prenant, sans scènes d'actions spectaculaires mais qui tient son lecteur en haleine malgré tout.

Culottées : des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent n° 2
Culottées (Pénélope Bagieu)

note: 5Des femmes exceptionnelles Maryjo, bibliothécaire - 27 septembre 2017

Dans ces deux tomes, Pénélope Bagieu donne la parole à 30 femmes. Certaines sont connues mais beaucoup d'autres sont de parfaites inconnues, malgré leur contribution dans différents domaines.

Je tiens à remercier l'auteure d'avoir eu cette belle intiative. Grâce à elle, j'ai découvert le destin de femmes absolument exceptionnelles. Leur courage, leur force, leur besoin de liberté, d'innover, d'exister leurs a fait transcender toutes les règles mises en place par la société, la religion, les hommes.

Certaines de ces femmes resteront dans ma mémoire encore longtemps. Je pense aux soeurs Mirabal, héroînes et martyrs de la lutte contre le dictateur Rafael Trujillo en République Domicaine (je vous conseille aussi le livre d'Elsie Fontenaille "Les trois soeurs et le dictateurs"), ou à Phulan Devi, jeune indienne qui a été maltraité, violé, humilié par les hommes riches, de sa communauté. Elle a survécu aux pires horreurs et s'est battue contre les riches, pour les pauvres. Devenue parlementaire elle sera assassinée en 2001. Ou encore Naziq al-Abib, activiste syrienne avec des racines kurdes, née dans une famille bourgeoise qui grace à sa détermination, sa gentillesse et sa compassion oeuvrera toute sa vie pour son peuple. Et tant d'autres...

Grâce à ces femmes, à leur combativité, quelle soient avec des armes ou simplement intellectuelle, la cause des femmes a progressé. Qu'elles aient été actrices, sportives, inventeurs, volcanologues, femmes au foyer... elles ont toutes ajouté leur pierre à l'édificie et permit, chacune à leur manière, l'émancipation des femmes.
Il était temps qu'on leur rende hommage. Merci Pénélope Bagieu pour ce très beau travail.

Culottées : des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent n° 1
Culottées (Pénélope Bagieu)

note: 5Des femmes exceptionnelles Maryjo, bibliothécaire - 27 septembre 2017

Dans ces deux tomes, Pénélope Bagieu donne la parole à 30 femmes. Certaines sont connues mais beaucoup d'autres sont de parfaites inconnues, malgré leur contribution dans différents domaines.

Je tiens à remercier l'auteure d'avoir eu cette belle intiative. Grâce à elle, j'ai découvert le destin de femmes absolument exceptionnelles. Leur courage, leur force, leur besoin de liberté, d'innover, d'exister leurs a fait transcender toutes les règles mises en place par la société, la religion, les hommes.

Certaines de ces femmes resteront dans ma mémoire encore longtemps. Je pense aux soeurs Mirabal, héroînes et martyrs de la lutte contre le dictateur Rafael Trujillo en République Domicaine (je vous conseille aussi le livre d'Elsie Fontenaille "Les trois soeurs et le dictateurs"), ou à Phulan Devi, jeune indienne qui a été maltraité, violé, humilié par les hommes riches, de sa communauté. Elle a survécu aux pires horreurs et s'est battue contre les riches, pour les pauvres. Devenue parlementaire elle sera assassinée en 2001. Ou encore Naziq al-Abib, activiste syrienne avec des racines kurdes, née dans une famille bourgeoise qui grace à sa détermination, sa gentillesse et sa compassion oeuvrera toute sa vie pour son peuple. Et tant d'autres...

Grâce à ces femmes, à leur combativité, quelle soient avec des armes ou simplement intellectuelle, la cause des femmes a progressé. Qu'elles aient été actrices, sportives, inventeurs, volcanologues, femmes au foyer... elles ont toutes ajouté leur pierre à l'édificie et permit, chacune à leur manière, l'émancipation des femmes.
Il était temps qu'on leur rende hommage. Merci Pénélope Bagieu pour ce très beau travail.

La terre des fils (Gipi)

note: 5Magnifique Maryjo, bibliothécaire - 27 septembre 2017

La sortie d'une nouvelle BD de Gipi est toujours pour moi une bonne nouvelle. Dès la première page, le dessin âpre et tellement expressif de Gipi m'a envouté. Les maîtres mots de ce récit sont ; mémoire, écriture et transmission.

Après la fin du monde, un père survit tant bien que mal avec ses deux fils. Il ne leur a rien raconté sur la vie d'avant l'apocalypse. Il ne leur a pas appris à lire ou à écrire. Tout ce qu'il veut inculquer à ses fils c'est à survivre dans un monde en totale déliquescence. Pas d'amour, pas de gestes tendres, juste une brutalité quotidienne, des coups et des avertissements pour leur éviter la mort qui rode. Mais, les deux garçons grandissent et se posent de plus en plus de questions, n'hésitent pas à transgresser les règles du père.

C'est un récit qui m'a beaucoup touché. Il est comme le dessin, âpre, dur, violent, impitoyable et malgré tout entre le besoin de savoir ce que leur père cachait et l'envie de survivre émerge une petite étincelle d'espoir que les choses peuvent changer.

Dark Museum n° 1
American gothic (Alcante)

note: 5Coup de coeur 2017 Maryjo, bibliothécaire - 27 septembre 2017

Iowa, Etats-Unis 1930. En pleine crise économique, la famine pousse toute une petite ville aux pires extrémités.
Avez-vous déjà pris le temps de demander ce qu'il se cache derrière une toile, une photo ? Mais attention, votre curiosité pourrait vous valoir de nombreux cauchemars...

J'ai vraiment beaucoup aimé cette BD d'un tableau connu, "American gothic" de Grant Wood. A partir de ce tableau les auteurs ont concocté une histoire qui tourne très vite au gore, à l'horreur et qui malgré tout reste crédible. Car à situation extrême, solution extrême.

Les auteurs évoquent avec justesse la situation économique, la détresse des gens qui n'ont pas de travail, pas d'argent pour nourrir leur famille. De plus, le travail de mise en pages, des couleurs, et sur les visages aux expressions très explicites ajoute du relief au récit.

Un seul regret c'est qu'on arrive bien trop vite à la fin du récit. J'attends avec impatience de lire la suite. Nouvelle peinture, nouveau contexte, nouvelle histoire...

Mr. Ferraille (Winshluss)

note: 5Que du bon Maryjo, bibliothécaire - 27 septembre 2017

Les requins marteaux on eut la très bonne idée de compiler les aventures de notre cynique ami robot, Mr. Ferraille.

Avec un humour décapant, un ton provocateur et absolument non politiquement correct, les deux auteurs tirent à boulets rouges sur tous les clichés qu'on peut trouver dans la BD depuis les année 30. Et ils n'ont peur de rien. Et en fait c'est rafraichissant, drôle et ça fait un bien fou de rire de leurs caricatures lapidaires.

Je ne dirais qu'une chose : encore, encore !

Shi n° 1
Au commencement était la colère... (Zidrou)

note: 5Surprise surprise Maryjo, bibliothécaire - 27 septembre 2017

Quelle bonne surprise que cette BD ! Un scénario bien construit, sans temps mort et avec beaucoup d'action. Un très beau dessin qui colle parfaitement à l'époque et au récit. Sans oublier des personnages principaux attachants. Dès la première page j'ai été embarquée dans cette histoire qui nous plonge dans l'époque victorienne, en pleine exposition universelle. Nous sommes à une époque où les femmes n'avaient aucun droit. Elles se devaient d'être de bonnes épouses, de bonnes mères et surtout de ne jamais remettre en question les décisions des hommes.
Cette BD raconte l'histoire de deux femmes, très différentes l'une de l'autre, l'une est angalise et l'autre japonaise, et qui malgré leurs différences, notamment celui de la langue, vont s'entraider et bouleverser leur avenir.
Impossible de lacher ma lecture en cours de route. Zidrou et Homs m'ont donné l'impression d'être complétement au coeur de l'action. L'histoire m'a émue. Le récit est dur. nous sommes au 19e siècle est à cette époque l'Angleterre n'était pas un pays aussi policé que maintenant. La vie était dure pour les "petites gens". Les riches écrasaient de leur mépris tout ceux qui n'étaient pas de leur condition sociale, blancs, riches et anglais.
A présent, il me faut attendre la suite car j'ai envie d'en savoir plus sur ce qui va arriver à nos deux héroïnes et quel est le lien avec les quelques pages qui se déroulent à notre époque.

Pas mon genre ! (Yatuu)

note: 5Histoire de genres Maryjo, bibliothécaire - 27 septembre 2017

Il va falloir qu'un jour les choses changent vraiment. A savoir que ce n'est pas parce qu'on est une fille qu'on aime obligatoirement le rose, le maquillage ou les fringues. Ni parce qu'on est un garçon qu'on aime se battre, les jeux vidéo, le foot etc.
Marre des stéréotypes et du dictat de la société qui imposent aux enfants de se comporter en fonction de leur sexe. Avec cette BD, Yattu dénonce fort à propos et avec un humour mordant certains clichés qui perdurent.

Les beaux étés n° 3
Mam'zelle Estérel (Zidrou)

note: 5L'été sera chaud Maryjo, bibliothécaire - 27 septembre 2017

L'été approche et comme chaque année depuis 3 ans, Zidrou et Jordi Lafebre nous invite à retrouver la famille Faldérault qui se préparer à passer de bonnes vacances. Sauf que cette année au programme, les beaux-parents de Pierre sont du voyage. Les choses vont donc être un peu différentes. Moins relaxantes on va dire.

Je ne sais pas si c'est parce que ce tome ne fait aucun écho à mes propres souvenirs mais je l'ai trouvé différent et moins passionnant que les deux autres. Pourtant, il y a des moments savoureux et cocasses. Toujours beaucoup de bonhommie, de bonne humeur et ce leitmotiv qu'il faut prendre les choses comme elles viennent, qu'il faut prendre les gens comme ils sont et que notamment en vacances, il ne sert à rien de s'énerver. il suffit de regarder la couverture pour comprendre les tenants et aboutissants de cette histoire.
"Chouchous, qui veut des chouchous? "

Nuages et pluie (Loo Hui Phang)

note: 5Onirique Maryjo, bibliothécaire - 27 septembre 2017

Avec cette BD attendez-vous à faire un voyage poétique, étonnant et même étrange.

Tout commence après la première guerre mondiale. Werner se retrouve à errer de ville en ville en Asie. Surnommé "le boche" par tous les Français qu'il croise, Werner n'a pas la vie facile. Il encaisse coups et insultes sans rien dire car il se sent coupable de la mort de son ami Georg. Un jour, au Laos, il se retrouve par hasard à faire une livraison dans une ville tenue par des chinois. Là se trouve une usine d'objets manufacturés par toute une ribambelle d'hommes en noir. Werner ne resiste pas à l'offre d'emploi qu'on lui propose...

Je suis complétement tombée sous le charme de ce récit hypnotique à la fois étrange, cruel, poétique, érotique, mystique, onirique, rédempteur... je vous invite donc à faire votre propre voyage au sein de cette BD atypique.

Montana 1948 (Larry Watson)

note: 5Atmosphère, atmosphère Maryjo, bibliothécaire - 27 septembre 2017

Dans cette petite ville du Montana, juste quelques années après la guerre, le père de David est shérif et son oncle Franck, le docteur, est héros local. David a un peu honte de ce père qui n'a pas fait la guerre à cause d'une blessure à la jambe. Lorsque Marie, la jeune Indienne qui s'occupe de David, tombe malade et refuse de se faire soigner par Franck, les langues vont se délier et David et son père vont découvrir un secret de famille peu reluisant.

Cette BD est une adaptation du roman noir éponyme de Larry Watson. J'avoue ne pas l'avoir lu donc je ne peux pas dire si l'adaptation est fidèle mais en tout cas j'ai bien aimé. Il y a une "atmosphère" dans ce récit, ou on navigue entre des thèmes importants tels que népotisme, racisme, lien du sang et fin des illusions. On suit l'histoire à travers le regarde de David. C'est apre, rude, violent. Entre des gens bienveillants et d'autres prêts à tout pour sauvegarder les apparences on est au coeur d'une intrigue sociale noire au racisme ordinaire. Marquant.

Gift n° 3 (Yuka Nagate)

note: 5Encore et toujours Maryjo, bibliothécaire - 27 septembre 2017

Dans ce tome 3 on retrouve Tamaki et toujours plus d'horreurs. Entre les manipulations, duplicité, ceux qui ont deux visages, ceux qui sont franchement mauvais, ceux qui ne sont pas tels qu'on pourrait le croire... le monde dans le quel évolue Tamaki et très dangereux. Et puis il y a Tamaki, toute jolie, qui ressemble à une poupée, qui semble n'avoir aucun état d'âme et qui punit "les baleines" sans aucun remord.

J'avoue que j'aime vraiment beaucoup cette série noire de noire. Elle est toujours aussi gore donc certaines scènes peuvent paraître choquantes à des yeux non avertis.
Mais se déroulement du récit se poursuit en mettant en avant des personnages secondaires mais indispensables ce qui permet de mieux cerner l'histoire. Reste à attendre la suite pour en savoir un peu plus.

Partials (Dan Wells)

note: 5Surprenant Maryjo, bibliothécaire - 8 septembre 2017

Ce 1er tome est percutant. C’est presque un coup de cœur.
J’ai suivi les aventures de Kira et ses amis avec plaisir. Kira est une héroïne forte, tenace, prête à tout pour sauver ceux qu’elle aime. Elle a du Katniss en elle mais l’histoire n’a rien à voir.
Passionnant, de nombreux rebondissements, une héroïne énergique, du suspens… autant d’ingrédients qui donnent au lecteur l’envie d’en savoir toujours plus. Un soupçon de romance et de révélations fracassantes font de ce roman une valeur sure.

L'abominable Charles Christopher (Karl Kerschl)

note: 5Une belle surprise à découvrir. Maryjo, bibliothécaire - 16 mai 2017

Une BD particulièrement magique. Dès le départ, j'ai été séduite par ce drôle de personnage mutique. C'est vrai regardez déjà la couverture ! Il n'est pas attachant avec ses deux grands yeux et cette sucette de bébé ? Abominable vraiment ce Charles Christopher ? Par moment, j'ai trouvé ça un peu décousu, notamment quand on aborde l'histoire de Vivol.J'ai été charmé par le contexte poétique, drôle, profondémment humain et des personnages presque vivants.
La préface de Loisel laisse auguré une lecture exceptioinnelle. Elle l'est.

Le mari de mon frère n° 2 (Gengoro Tagame)

note: 5Tendre, drôle, instructif... Maryjo, bibliothécaire - 16 mai 2017

Dans ce deuxième tome j'ai retrouvé avec grand plaisir Kana, son père Yaichi et son oncle Mike. Et puis, la surprise c'est l'arrivée de sa mère Natsuki. Divorcée de Yaichi, elle vient dès qu'elle peut voir sa fille.
Comme dans le premier tome on apprend plusieurs choses sur les cultures japonaise et LGBT. Avec beaucoup de sensibilité et de délicatesse, Gengorah Tagame traite de l'homophobie et du coming out. La candeur de Kana permet d'aborder ce thème avec fraîcheur et de dédramatiser la situation. Mike, en "tonton gâteau" est toujours aussi touchant.
Je trouve cette série vraiment intéressante et j'espère que la suite sera à la hauteur.

Les belles vies (Benoît Minville)

note: 5Lumineux Maryjo, bibliothécaire - 23 mars 2017

C'est l'histoire de Vasco et Djib, deux copains qui vivent en banlieue parisienne. Après une énième bêtise, ils sont envoyés tous les deux dans la Nièvre, pour passer leur été dans une pension. C'est là que vivent Marie et José, famille d'accueil depuis des années pour les enfants de la DDASS.
Quel sacré choc culturel pour nos deux ados ! Quel plaisir pour le lecteur de lire leurs aventures avec cette famille atypique où l'amour est le parfait remède à tout. Quelque soit l'âge des enfants, Marie et José ont toujours du temps, des bisous, du réconfort à donner. Ce livre est lumineux, agréable et relaxant comme une journée d'été où l'on prend le temps de vivre, tranquillement installé dans un transat, ou de rouler à byciclette dans la campagne, ou encore de se baigner dans un lac, une rivière avec sa bande d'amis et sa famille.
On dirait une parenthèse enchantée; où nos deux héros, tout comme le lecteur, vont découvrir ce qui est important dans la vie pour être heureux. Magnifique.

Dans la forêt sombre et mystérieuse (Winshluss)

note: 5Dejanté ! Maryjo, bibliothécaire - 15 mars 2017

Coup de coeur que cette nouvelle bd d'un auteur qui surprend à chaque fois. I
Quel régal que ce conte fantastique qui vous embarque dans une autre dimension, celle d'Angelo, petit garçon qui rêve, une fois grand, d'être aventurier et scientifique.
C'est à la fois un récit iniatique drôle, déjanté et intelligent. Chacun s'approprie le récit selon son humeur, ses valeur, son vécu... comme les contes. L'aventure avec un grand A est donc au rendez-vous et j'en ai apprécié chaque page, chaque dessin si expressif, les couleurs (pas de palette graphique mais crayons et gouaches) et tout ce que j'ai ressenti en lisant cette BD.

Blacklistée (Cole Gibsen)

note: 4 Blacklistée Maryjo, bibliothécaire - 15 mars 2017

Regan voit sa vie basculée le jour où ses messages privés sont placardés sur les murs de son lycée. Du jour au lendemain, tout le monde lui tourne le dos et certains commencent même à lui faire vivre un véritable enfer. Il faut dire que pour arriver à ses fins, elle n'était pas avare de vacheries, mensonges, insultes et autres manipulations. Elle, la jeune fille populaire, riche et en apparence heureuse, passe de harceleuse à harcelée. Ce retournement de situation va permettre au lecteur de comprendre qui est cette jeune fille imbue de sa personne, du moins en apparence. C'est un bon livre sur le harcèlement qui illustre bien l'adage " ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu'on te fasse ". Délectable mais aussi terriblement d'actualité.

Un sale livre (Frank Andriat)

note: 5Un sale livre ? Vraiment ??? Maryjo, bibliothécaire - 26 février 2017

Qu'est-ce qu'un " sale livre " ? Est-ce qu'un auteur peut parler de tout ? Raconter une histoire, réelle ou fictive, dans les moindres détails et avec un langage familier ?... autant de questions qu'on se pose en lisant le nouveau roman de Franck Andriat.
Le livre en question c'est " Rien, Nadir " qui raconte l'histoire de Nadir, jeune réfugié syrien. Chrétiens, son père, sa soeur et lui ont fui l'arrivée de Daech dans leur ville...C'est un roman qui interpelle le lecteur et l'oblige à se poser, comme les personnages, quelques questions importantes sur notre faculté à accepter l'autre tel qu'il est, et à accueillir dans nos villes, nos vies, des personnes qui ont tout perdu.
Un sale livre peut-être mais un livre qui n'hésite pas à poser les questions qui dérangent.

L'anniversaire de Kim Jong-Il (Aurélien Ducoudray)

note: 5Joyeux anniversaire... Maryjo, bibliothécaire - 26 février 2017

Jun Sang, 8 ans, vit en Corée du Nord avec sa famille. Là-bas, on ne célèbre pas les anniversaires sauf celui de Kim Jong-Il, le dirigeant bien-aimé, sauf qu'indirectement la nation entière fête aussi celui de Jun né le même jour.
La force de cette BD c'est de montrer la Corée du Nord à travers le regard d'un petit garçon. Il raconte avec la candeur d'un enfant de cet âge, son quotidien et si nous on se rend compte de l'endoctrinement, la désinformation, la pauvreté, la peur... que subit le peuple nord coréen, pour Jun c'est normal car il ne connaît que ça. Mélanie Allac, au dessin, donne vie aux personnages et son dessin, à première vue doux avec des couleurs gaies, et par moment glaçant et tellement expressif qu'il suffit de le regarder pour comprendre l'horreur de la situation.
C'est une BD au discours fort, qui m'a fait passée par différentes émotions au cours de ma lecture.

Outliers n° 1
Les anomalies (Kimberly McCreight)

note: 4Un premier Tome prometteur Maryjo, bibliothécaire - 17 février 2017

Wylie est agoraphobe depuis la mort de sa mère 4 mois plus tôt. Son père, scientifique, s'occupe de Gidéon son frère jumeau et d'elle. Lorsqu'elle reçoit un SMS de Cassie, sa meilleure amie, malgré leur relation plus que bancale et son agoraphobie, accompagnée de Jasper, elle part à la rescousse de Cassie.

Voilà le pitch de départ. Ce thriller "young adult" est plutôt agréable à lire. En fait, je me suis laissée prendre par le suspens qui s'intensifie au fil des pages. Par moment, l'auteur nous retourne une situation sans qu'on ne voit la chose venir. De faux-semblants en conjonctures erronées, le lecteur n'a pas le temps de s'ennuyer.

La différence invisible (Julie Dachez)

note: 5A lire Maryjo, bibliothécaire - 1 février 2017

Ce que j'aime dans la BD alternative, c'est qu'on peut y traiter de n'importe quel sujet. Le format des cases, le nombre de pages... rien n'est formaté. C'est exactement ce qu'il fallait pour traiter d'un sujet peu connu, le syndrome d'Asperger.
Par l'intermédiaire de son personnage Marguerite, Sophie Dachez nous raconte sa propre histoire. Elle nous explique comment à 27 ans elle a été diagnostiquée autiste, porteuse du syndrome d'Asperger.

Les illustrations de Mademoiselle Caroline, les couleurs, la mise en page mettent parfaitement l'histoire en valeur.

J'ai ressenti beaucoup d'empathie pour Marguerite et les difficultés qu'elle rencontre en vivant avec cette "différence invisible" qui agace certains, en fait rire d'autres, et qui dérange même souvent amis, collègues, amoureux, famille, médecin de famille... on se rend compte que l'ignorance est grande. Je m'inclus dans le lot d'ailleurs. Mais, les auteurs ont eu la bonne idée de mettre à la fin du récit un cahier pédagogique qui explique très bien le syndrome d'Asperger.
Je vous invite donc à lire cette magnifique BD dès que possible.

Rectify - Saison 2 (Bill Gierhart)

note: 5Tout simplement magnifique ! Maryjo, bibliothécaire - 12 janvier 2017

On y suit Daniel Holden (Aden Young) qui revient dans sa ville natale après avoir passé 19 ans en prison pour le viol et le meurtre de sa petite amie lorsqu’il avait 18 ans. Il est en attente d’un nouveau procès car de nouvelles preuves ADN remettent en cause sa culpabilité. Mais tenter de se reconstruire dans un environnement où tout le monde, ou presque, vous croit coupable est une gageure qui ne fait cependant pas peur à Daniel. A tort ou à raison…Trois saisons sont déjà sorties sans que le charme ne cesse d’opérer. La quatrième et dernière saison a débuté en octobre aux Etats-Unis. J’attends avec impatience de savoir ce qui attend notre héros, Daniel Holden et son entourage.

L'appel (Laurent Galandon)

note: 5Indispensable Maryjo, bibliothécaire - 12 janvier 2017

Lorsque Cécile découvre un matin que son fils Benoît, majeur, n'est pas en Ardèche comme elle le pensait mais en Syrie, son univers s'effondre. Des milliers de questions l'assaillent et elle cherche à comprendre.
Impossible de ne pas me mettre à la place de cette maman qui se retrouve confrontée à la radicalisation de son fils. J'ai lu cette BD d'une traite. J'ai trouvé le sujet bien traité et c'est très émouvant de raconter l'histoire du point de vue de la maman.Un moment de lecture difficile, à cause du sujet, mais indispensable

Falling skies (Robert Rodat)

note: 5Une excellente série ! Maryjo, bibliothécaire - 23 novembre 2016

Produite par Steven Spielberg cette série de SF post-apocalyspe a commencé en 2011 et s'est terminée en 2015 avec la saison 5.

Durant ces 5 saisons j'ai suivi les aventures haletantes de Tom Mason, de ses trois fils et des rescapés avec lesquels ils vont tenter de survivre face à une invasion d'aliens plus que décidés à rayer l'humanité de la planète Terre.

Lorsque j'ai vu le premier épisode j'ai tout de suite adhéré à cette histoire de résistants s'unissant pour combattre un ennemi commun. On est dans un univers où les valeurs d'humanité, de solidarité sont transcendées par l'urgence de la situation. Et j'avoue que ces bons sentiments finalement ça fait du bien de temps en temps.
Je ne vais pas vous raconter ce qui va arriver à nos protagonistes mais même si certains épisodes sont par moment un peu en dessous au niveau intérêt de l'histoire c'est au final une excellente série que les fans de SF ne doivent pas rater.

Sexe sans complexe (Bérangère Portalier)

note: 5Sexe sans complexe ! Maryjo, bibliothécaire - 20 octobre 2016

En ce début de vacances d'été, période propice à l'éveil des sens ou même au passage à l'acte pour la 1ère fois, voilà un livre très bien fait sur toutes les questions que peuvent se poser tous ceux qui sont en pleine puberté... et l'on s'en pose des questions ! On complexe, on s'inquiète, on ne sait pas toujours vers qui se tourner, on pense déjà tout savoir, on s'en fiche (enfin un peu), on ment... bref le sexe est un sujet qui intéresse tout le monde. Mais il n'est pas toujours facile de parler de ces problèmes intimes. Dans ce livre, Bérangère Portalier expose simplement différents thèmes liés à la sexualité : la nudité, les règles, la masturbation, le préservatif etc. C'est à la fois instructif, pas donneur de leçons, simple et concret. Les dessins de Frédéric Rébéna illustrent très bien chaque rubrique et aident à rendre le sujet plus réel.

Oeuvre non trouvée

note: 5Prenant ! Maryjo, bibliothécaire - 20 octobre 2016

Inspiré d'un fait divers s'étant déroulé il y a une vingtaine d'année, le récit raconte la vie d'Eva, jeune fille de 16 ans devenue parricide. Le sujet est grave mais c'est là que le talent de l'auteur fait la différence. Au lieu d'avoir une histoire plombante avec une foule de détails sordides, on a un récit clair, à la précision chirurgicale mais sans pathos. L'auteur donne la parole à Eva qui nous raconte pourquoi elle en est arrivée à prendre un fusil et à tirer sur son père. On a un peu l'impression de lire un conte comme ceux qui ont berçé notre enfance... mais même si l'auteur en a fait une fiction, les faits sont bien réels et sont sans aucun doute toujours d'actualité malheureusement. J'ai trouvé ce très très court roman vraiment prenant et très bien raconté. En lisant ces lignes, j'ai eu l'impression d'entendre Eva me raconter son histoire, tout simplement, comme si on était assise autour d'un thé et qu'on papotait.

Le ciel est la limite (Anne Lanoë)

note: 5Voyager sans bouger ! Maryjo, bibliothécaire - 20 octobre 2016

J'ai voyagé au Brésil sans bouger de chez moi grâce à ce livre !
Dans une favela de Rio six jeunes se retrouvent parachutés là pour transformer un terrain vague en vrai jardin. Chacun d'eux a des problèmes et notre héros Samuel n'est pas en reste. Mutique depuis la mort de sa mère, il a en lui tant de colère et de culpabilité qu'il ne veut plus prononcer un mot. Ces sentiments le submergent régulièrement et il va falloir à ceux qui l'entourent de la patience et une bonne dose d'humour pour arriver à le supporter. C'est un très beau roman sur le deuil, la reconstruction, la tolérance, les secrets de famille, la famille... bref c'est un livre qui parle de la vie tout simplement et qui permet de voyager sans bouger de chez soi. Que demander de plus ?

Nil n° 1 (Lynne Matson)

note: 5A découvrir ! Maryjo, bibliothécaire - 18 août 2016

Envie de vous détendre sur une île perdue ? Nil vous tend les bras ! Mais attention danger !

Ce roman d'aventure sans prétention a une intrigue bien menée. L'héroïne, Charley, est charismatique. Sa rencontre avec Nil, Thad et les autres survivants vont la faire évoluer au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire. On peut donc le classer comme roman initiatique.

J'ai bien accroché à cette histoire où l'amitié, l'amour, le danger rythment les jours et nuits de nos malheureux exilés. J'étais tellement prise dans l'histoire que j'avais du mal à laisser le livre de côté tellement j'avais envie de connaitre la suite. Jusqu'à la fin on ne sait pas trop où va nous mener l'imagination de l'auteur et j'avoue ne pas avoir été déçue.

Pour un premier coup d'essai de l'auteur, le résultat est passionnant. A découvrir.

Stern n° 1
Le croque-mort, le clochard et l'assassin (Frédéric Maffre)

note: 5Un trés bon Western ! Maryjo, bibliothécaire - 18 août 2016

Le western en BD j'ai un peu du mal. Pourtant il y a de très belles séries qui existent ("The West", "Gus", "Blueberry"...) mais je n 'arrive pas à les apprécier à leur juste valeur. Souvent les histoires et le dessin sont trop classiques pour moi. Même si je reconnais qu'il est difficile d'ignorer les codes du genre.
Mais là j'ai complétement adhérer à l'histoire et au dessin. Il faut dire que mettre en héros un croque-mort c'est déjà une idée innovante (à noter aussi la série "Undertaker" avec un croque-mort comme héros, sortie cette année aussi).
J'ai vraiment aimé le côté atypique de cette histoire. Stern est un anti-héros. Peu aimé des habitants de Morisson, la petite ville du Kansas où il vit, il mène une vie tranquille. Traumatisé dans son enfance il ne porte pas d'arme. Déguingandé, grand et maigre il n'a, à priori, rien Le dessin exprime bien la dureté de la vie, les physionomies sont très expressives. L'ensemble est cohérent et passionnant.
Bref, j'ai vraiment accroché à l'histoire de ce premier tome.

L'odeur des garçons affamés (Loo Hui Phang)

note: 5Récit étrange, onirique, fantastique... Maryjo, bibliothécaire - 9 août 2016

Je trouve le titre magnifique. L'odeur des garçons affamés... tout un programme non ? En plus, Frederik Peeters au dessin, cela semblait prometteur... et ça l'est.
C'est un récit étrange, onirique, fantastique avec des esprits, du désir interdit, des pouvoirs, de la violence plus ou moins sous-jacente... j'ai été subjuguée par l'histoire qui se déroule dans l'Ouest sauvage. On est donc en plein western mais pas un comme on pourrait croire même s'il y a des Indiens et des hommes blancs. Là, les plus sauvages ne sont pas forcément ceux qu'on pourrait croire.

Je trouve difficile d'en dire plus sans en dévoiler trop car ce one shot est une expérience à vivre seul(e). Chacun pourra ainsi se faire sa propre opinion, en fonction de sa sensibilité, son empathie pour les personnages etc...
C'est un travail soigné, réussi qui m'a transportée au fin fond de l'Ouest. Un beau voyage.

Everything, everything (Nicola Yoon)

note: 5Incontournable Maryjo, bibliothécaire - 14 juin 2016

Le plus grand risque dans la vie, c'est de ne pas en prendre.

C'est sans aucun doute mon premier vrai coup de coeur 2016. J'ai hésité à l'acheter car depuis le succès mondial de "Nos étoiles contraires" les éditeurs surfent sur la vague est nous proposent tout et n'importe quoi sur le sujet. Mais, ce livre est complétement différent de ce que j'ai pu lire dans le même genre. C'est un roman tout en justesse, beauté, tendresse, humour et qui met à la fois du baume au coeur, les larmes aux yeux et le sourire sur les lêvres.
J'ai trouvé les deux personnages principaux, Madeline et Olly absolument magnifiques. Aussi différents que complémentaires. Beaucoup de belles références à la littérature, au cinéma. Le livre est émaillé de dessins, d'intermèdes et de chapitres pour certains très courts qui sont un régal pour le lecteur.

Que vous dire sans en dévoiler trop ? Que c'est un livre qu'on a du mal à lâcher. Qu'il faut le faire lire absolument à tout ceux qui aiment les belles histoires, même si elles sont déchirantes.
Un vrai beau livre qui laisse des traces. Un grand merci à l'auteur, Nicola Yoon, qui nous a concocté un premier roman inoubliable.

La déferlante n° 1 (Michael Buckley)

note: 3Distrayant Maryjo, bibliothécaire - 14 juin 2016

Imaginez qu'un beau matin, les plages de notre hexagone soient envahies par des créatures bizarres, fières, agressives et armées venant de la mer et nommés les Alphas.
C'est ce qui arrive à notre héroïne Lyric. En plus, elle est désignée volontaire pour passer chaque jour une heure avec le prince des Alphas, Fathom afin de lui apprendre la culture des jeunes ados américains... Contrainte de faire profil bas, car elle cache un horrible secret, Lyric tente d’apprivoiser ce prince, attirant certes, mais arrogant et qui déteste tous les humains...
Oui, la base de l'histoire est assez étonnante je sais. Mais une fois que ma lecture a commencé j'ai pris plaisir à lire ce premier tome à l'action assez intense.
Bon on n'échappe quasi à aucun cliché : la voisine qui espionne et dénonce tout le monde, le gouverneur qui se sert des médias et de la peur pour augmenter ses partisans, les discours intolérants, les manifestations de haine, les agressions, l'humaine qui tombe sous le charme du prince...

J'ai malgré tout trouvé ce 1er tome distrayant et plaisant et assez crédible une fois que j'ai compris la situation de base. J'attends donc la suite avec impatience.

Hoax (Christophe Léon)

note: 1Décevant Maryjo, bibliothécaire - 14 juin 2016

J'attendais beaucoup de chose de ce roman et au final je suis dubitative.

Des livres sur le harcèlement en millieu scolaire il y en a eu quelques uns dernièrement et c'est une bonne chose car c'est un problème trop grave. L'originalité de ce roman c'est qu'une enseignante, en plus d'une élève, était prise pour cible.

Au départ, j'ai trouvé l'histoire bien menée, ce professeur plutôt populaire, proche de ses élèves qui vient aider une jeune fille, ayant fui le Togo avec sa famille, plutôt douée pour les études.... bref une belle histoire. Sur un coup de tête et pour se venger, une autre élève lance une rumeur espérant sans trop y croire que les autres vont suivre... et le résultat dépasse ses espérances.

Jusque là tout va bien si j'ose dire. Mais ensuite, l'auteur a pris une voie qui me laisse perplexe. Je n'arrive pas à comprendre ce qu'il a voulu démontrer dans la seconde partie de son récit. Du coup, moi en tant que lectrice je me suis perdue en route.
La psychologie des personnages est survolée er le thème du livre bâclé. Bref, j'ai trouvé ce livre décevant.

Ma meilleure amie s'est fait embrigader (Dounia Bouzar)

note: 4Incontournable Maryjo, bibliothécaire - 18 mai 2016

Ce récit est une fiction basée sur des faits réels car des Sarah et des Camille, l'auteur Dounia Bouzar en a rencontré plusieurs.

C'est un livre qui explique très bien comment les recruteurs font pour embrigader, à l'ère d'Internet avec youtube, facebook et autres, des jeunes lambdas, heureux de vivre, socialement actifs. Le lavage de cerveau qui est fait à ces jeunes est à connaitre et à faire connaitre pour que chacun soit vigilant. Pour moi c'est un livre essentiel à mettre entre les mains des jeunes, des amis, des familles.

Fans de la vie impossible (Kate Scelsa)

note: 5Réussi Maryjo, bibliothécaire - 11 mai 2016

Un magnifique roman qui traite avec brio de l'adolescence et de la différence. Ici trois solitudes se rencontrent. Dabord ce sont Mira et Sebby qui se sont liés d'amitié et puis Jeremy se joint à eux. A la fois un et multiple chacun d'eux cache ses blessures et ses peurs aux adultes. Ensemble pourtant ils se livrent un peu plus et s'acceptent tels qu'ils sont, en faisant de leur différence un atout.

J'ai eu peur à un certain moment que l'histoire sombre dans une classique histoire de triangle amoureux mais Kate Scelsa a sû éviter l'écueil.
Avec beaucoup de délicatesse l'auteur parle du mal-être qui mine la vie d'un tas d'adolescents. Y sont abordés des sujets tels que le suicide, l'homosexualité, la peur, l'abandon, la drogue... mais avec subtilité et cela donne encore plus de force au propos.
J'ai aussi beaucoup aimé la construction narrative à trois voix : je, tu et elle. Cela rend le récit plus intime quand il le faut et permet aussi au lecteur de prendre de la distance à des moments plus durs. Une vraie réussite.

L'épreuve
Avant le Labyrinthe (James Dashner)

note: 5Une réussite ! Maryjo, bibliothécaire - 10 mai 2016

Au départ, je me suis demandé quel était l'intérêt de cette préquelle si ce n'est pour le business ? Dès le début de ma lecture je me suis vite aperçue que contrairement à la préquelle de "Divergente", celle-ci apportait un plus à l'histoire de la saga. Des personnages nouveaux, une histoire qui se déroule 13 ans avant et quelques éclaircissements font de ce roman un véritable atout pour la série.
Je l'ai lu avec autant de plaisir et d'impatience que les trois précédents tomes. Une réussite.

L'épreuve n° 2
La terre brûlée (James Dashner)

note: 4L'épreuve continue ! Maryjo, bibliothécaire - 10 mai 2016

Thomas, Newt, Minho, Teresa et les autres pensaient qu'en sortant du labyrinthe ils pourraient vivre une vie normale, retrouver leur famille. Hélas, l'épreuve n'est pas terminée et dès le lendemain de leur évasion, ils vont être confrontés à un monde ravagé dans lequel ils vont devoir s'aventurer pour rallier "le refuge". Mais, il leur faut pour cela franchir la terre brûlée peuplée de gens infectés, de tueurs et autres réjouissances. Parviendront-ils à atteindre leur but ?
Un second tome tout aussi fort que le premier. Tout comme les personnages, le lecteur est brinquebalé dans tous les sens, sans avoir une minute de répit. On progresse dans l'histoire et on en apprend un peu plus sur les raisons de cette épreuve. Mais pas beaucoup ceci dit et le mystère reste vraiment entier... Thomas, Newt, Minho sont les personnages emblématiques de l'histoire et se complètent parfaitement. Seule frustration : devoir attendre la parution du tome trois pour enfin savoir la vérité.

L'épreuve n° 3
Le remède mortel (James Dashner)

note: 4Distrayante Maryjo, bibliothécaire - 10 mai 2016

L'épreuve touche a sa fin. Thomas et ses amis vont une fois de plus tenter de tout mettre en œuvre pour se libérer de l'emprise du WICKED. Mais pourront-ils y parvenir alors que La Braise s'étend de plus en plus ? Et surtout le remède tant espéré verra-t-il enfin le jour ?

Ce troisième tome clôt la trilogie avec brio. Retrouver Thomas, Brenda, Newt, Minho et les autres dans de nouvelles aventures palpitantes, c'était bien. James Dashner est plein de ressources et ses personnages sont attachants. Même si tout n'est pas parfait (il faut reconnaître que par moment l'histoire est un peu tirée par les cheveux), j'ai trouvé cette trilogie très bien dans l'ensemble. Distrayante, intéressante et bien construite.

Tout foutre en l'air (Antoine Dole)

note: 5Coup de poing Maryjo, bibliothécaire - 23 avril 2016

Un livre coup de poing qui traite d'un sujet grave, le suicide. L'urgence de la situation, l'urgence dans les mots/maux, l'urgence qui étreint ces deux ados font de ce court roman, un moment de lecture fort et inoubliable.
J'aime lire Antoine Dole, un auteur qui ne fait pas dans la dentelle et traite de sujets vrais, difficiles et pourtant importants.

Oeuvre non trouvée

note: 5Excellent ! Maryjo, bibliothécaire - 22 avril 2016

Amoral, sanglant, jouissif... ce récit est excellent. le ton, le dessin qui colle si parfaitement à l'histoire... tout est bon dans cette bd. Que dire de plus, quand c'est bon c'est bon. Faites-vous votre propre impression en lisant ce récit complet, vous ne le regretterez pas.

Tyler Cross n° 2
Angola (Fabien Nury)

note: 5Très très bon Maryjo, bibliothécaire - 22 avril 2016

J’étais un peu fébrile avant de lire ce volume car « Black rock » dans la même série m’avait énormément surprise et enthousiasmée. Tyler Cross est une sorte d’anti-héros nonchalant, avec une « gueule » à la Bogard ou Jack Palance. Anticonformiste, avec un sens de la justice qui lui est propre, il se glisse et s’extirpe des situations les plus compliquées avec désinvolture et classe. Dès le début de la lecture, on est convié à un voyage cinématographique dans l’Amérique des années 50 qui m’a vraiment enthousiasmé. Un vrai délice.

Oeuvre non trouvée

note: 5Ame sensible s’abstenir Maryjo, bibliothécaire - 30 mars 2016

J'ai dévoré ce gros 1er tome d'une saga qui est vraiment passionnante. Dès les premières lignes j'ai plongé dans cette histoire mi-fantastique, mi-thriller. La quatrième de couverture précise que le livre est déconseillé aux âmes sensibles et aux moins de 15 ans et c'est à respecté car il y a des moments impressionnant de dureté et de violence. Même si ces scènes sont justifiées je me suis sentie aussi mal à l'aise que lorsque j'avais vu le film "Marathon man" avec la fameuse scène ou Dustin Hoffman est assis dans le fameux fauteuil de dentiste avec son tortionnaire prêt à tout. Malgré tout, c'est un roman que je conseille de lire car on s'immerge dans cette histoire. J'avoue que Kaleb est un personnage fascinant et que tour à tour on le plaint, on l'aime, on le déteste, on a pitié... Le personnage de l'assistante aussi est troublant et touchant. Découpé cinq partie, le récit est bien construit, avec des surprises, du suspens et lorsqu'on arrive à la 442ème page, la dernière, on a qu'une envie, c'est de poursuivre la lecture de Kaleb afin de savoir ce qu'il va devenir. A découvrir.

Le suivant sur la liste (Manon Fargetton)

note: 5Surprenant Maryjo, bibliothécaire - 30 mars 2016

Ce 1er tome est une bonne surprise. Je me suis laissée prendre à l'intrigue. Ces 5 collégiens au tempérament différent mais complémentaire se retrouvent embarqués bien malgré eux dans une aventure riche en émotions, mystères et dangers. La lectrice que je suis a pris du plaisir à suivre leurs pérégrinations. J'ai bien aimé aussi la pirouette finale pour lancer le second tome... à suivre.

Birth marked n° 3
Captive (Caragh M. O'Brien)

note: 4suite et fin Maryjo, bibliothécaire - 30 mars 2016

Une troisième et dernière partie à la fois plaisante et décevante. Plaisante car l'histoire évolue, il y a de l'action, on sent qu'on approche du dénouement final, les choses s'accélèrent. Mais décevante car Gaia commet toutes les erreurs possibles et imaginables : elle se lance dans tous les pièges, ne réfléchit à rien, agit comme une égoiste... c'est un peu à l'opposé du personnage qu'on avait appris à connaitre dans les deux précédents tomes. Elle a toujours été impulsive c'est un fait, mais là soit l'amour la rend complétement nunuche soit il y a une erreur quelque part. Et c'est bien dommage car ça m'a un peu gâché le plaisir. Son attitude aurait été plausible dans le 1er ou éventuellement le second tome, mais pas au 3ème alors qu'elle est devenue la représentante du peuple de Zyle... Mais cela reste malgré tout une bonne trilogie, inventive et prenante

Oeuvre non trouvée

note: 5Drôle et passionnant Maryjo, bibliothécaire - 30 mars 2016

J'ai adoré cette petite Cedar B. Hartley. Sa façon d'affronter ses ennemis, son imagination débordante, sa farouche détermination, son amitié indéflectible… Le départ de son frère Barnaby, la mort de son père ont laissé des traces. A ce propos, j'ai trouvé que l'histoire avec Barnaby n'était pas très réaliste : un garçon de 16 ans qui disparait de son internat et qui va vivre de petits boulots, rencontrer un oncle dont il ignorait l'existence, envoyer régulièrement des cartes postales de la ville où il vit... sans que sa mère ou la police fasse des recherches plus poussées ? J'ai du mal à y croire. De plus, je trouve que ça donne un côté romantique à la fugue, bien loin de la réalité. Ceci mis à part je recommande ce romans qui est passionnant, drôle et qui renseigne le lecteur sur tout un tas d'acrobaties, dessins à l'appui. C'est une ode à l'amitié et au respect de l'autre dans toutes ses différences. Rafraichissant.

Oeuvre non trouvée

note: 5Droit de choisir Maryjo, bibliothécaire - 30 mars 2016

Cette bd traite du combat des femmes pour avoir le droit de choisir de procréer ou non. Les auteurs font un état des lieux des années 1970 à 20 14. Malgré la loi Veil et contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce droit est à nouveau menacé par des bonnes âmes désireuses de revenir à une société patriarcale. Le sujet est plus qu’intéressant car il ne faut pas que les nouvelles générations oublient qu’il n’y a pas si longtemps que ça les femmes n’avaient pas autant de droits qu’actuellement et que leur vie était loin d’être aussi libre et heureuse. Une bonne piqûre de rappel.

Orange n° 1
Orange 1 (Ichigo Takano)

note: 5Excellent Maryjo, bibliothécaire - 23 mars 2016

Livre excellent, rien à dire dessus.

The world is still beautiful n° 1 (Dai Shiina)

note: 2Bof Maryjo, bibliothécaire - 23 mars 2016

Ça part sur de bonnes bases mais après, c'est trop kuku la praline.

Your lie in april n° 1 (Naoshi Arakawa)

note: 2Banal Maryjo, bibliothécaire - 23 mars 2016

Je trouve que c'est un petit peu comme dans tous les mangas de musique : le héros est un pianiste virtuose et il est question d'un concours.

Oeuvre non trouvée

note: 5A découvrir Maryjo, bibliothécaire - 2 mars 2016

1969. Secrétaire d’Ernest Wright au département de psychologie à l’université de Wellspring en Californie, Judith “Denny” Denham a trente ans, elle est grosse, criblée de tâches de rousseur et porte des chemises d’homme. Et pourtant, elle combine les titres : “secrétaire efficace, maîtresse disponible, meilleure amie de l’épouse..

Livre très bien écrit. J’ai plongé dans l’univers qu’offrait David Leavitt à ses lecteurs. Apparemment, l’auteur nous livre un récit lisse, sans grosse surprise, mais sous-jacent, pointe deçi delà ironie, humour noir, acidité corrosive etc. Sous nos yeux David Leavitt décortique les us et coutumes du milieu universitaire américain.
Les héros de ce roman ne m’ont pas laissée insensible. Qu’on les aime ou qu’on les déteste, et cela à tour de rôle, les Wright and Co sont des personnages marquants. J’ai à nouveau beaucoup apprécié le style de David Leavitt que j’avais découvert avec “Tendresses partagées” et “A vos risques et périls”. A découvrir.

Oeuvre non trouvée

note: 4Froid dans le dos Maryjo, bibliothécaire - 10 février 2016

Waouh ! Cette histoire m'a fait froid dans le dos. A l'instar du héros de "Damien ou la malédiction" ou "Je mourrai pas gibier" (un film et un livre qui m'ont marqués) cette histoire m'a touchée voire même dérangée. A part dans le livre de Guillaume Guéraud où on a affaire à un ado, les autres se sont des enfants et je pense que ça bouscule mes convictions, de voir un enfant, image de l'innocence, se conduire en véritable psychopathe en culottes courtes.
Le magnifique dessin, et la façon de parler de l'enfant amène un peu d'humanité et de douceur malgré tout dans le récit. Je n'ai pas lu le roman dont est issue cette bd et je ne pense pas tenter de le lire car cette histoire m'a laissé un goût amer dans la bouche. Je comprends pourtant le désespoir de ce garçon, mais moralement parlant, rien n'excuse vraiment son geste... il y a d'autres moyens que tuer pour se sortir d'une situation glauque. Enfin, c'est ce que je crois... Le pire dans tout ça c'est que j'ai bien aimé cette bd malgré tout. Allez comprendre !

Plus de morts que de vivants (Guillaume Guéraud)

note: 4Ame sensible s’abstenir Maryjo, bibliothécaire - 10 février 2016


Ce livre m’a fait froid dans le dos. Difficile de ne pas se projeter dans cette histoire de virus qui décime tout sur son passage. J’avoue que ça me fait peur les possibilités que les progrès scientifiques entraînent. Quoi de plus destructeur que quelque chose d’invisible, volatile, programmable ou pas ? Plus qu’une bombe nucléaire, je redoute qu’un jour un virus mortel déclenche une pandémie impossible à contenir. Comme toujours Guillaume Guéraud sait raconter une histoire qui ne paraît pas si impossible que ça. La tension, la peur augmente au fil des pages et en tant que lecteur on est pris dans le même filet d’angoisse que les personnages. C’est un roman réaliste, dur, d’actualité.

Wild girl (Audren)

note: 4Roman d'apprentissage Maryjo, bibliothécaire - 10 février 2016

Le Wild Wild West... c'est là qu'a décidé de vivre Milly Burnett, 19 ans. Après un voyage épuisant qui lui fait traverser tout le pays, elle débarque dans une petite ville de pionniers du Montana pour travailler comme institutrice.
J'ai beaucoup aimé ce récit, malgré des moments un peu "plombant" car trop descriptifs à mon goût. L'auteur, Audren, raconte les aventures d'une jeune femme forte et déterminée qui tente sa chance et brave tous les obstacles pour arriver à réaliser ses envies de liberté et de bonheur. Milly a fui le carcan imposé par sa famille bourgeoise et n'a guère envie d'être à nouveau enfermée dans des conventions qui l'étouffent.
C'est un roman historique, qui raconte une période bien particulière dans la construction des Etats-Unis. Plus style "La petite maison dans la prairie", d'ailleurs Mme Johanson m'a beaucoup fait penser à Mme Oleson, l'inoubliable épicière de la célèbre série, que western et ruée vers l'or. C'est au final un joli roman d'apprentissage, qui se lit facilement et avec plaisir.

Oeuvre non trouvée

note: 1Décevant Maryjo, bibliothécaire - 10 février 2016

Sur la quatrième de couverture, l'histoire était tentante mais j'avoue avoir été assez déçue. Pas de suspens et au final on a une histoire convenue avec une petite histoire d'amour entre deux ados venus d'horizons complétement différents et vraiment pas crédible. Je n'avais qu'une hâte c'est que ça se termine. Dommage.

Oeuvre non trouvée

note: 4Pas touche ! Maryjo, bibliothécaire - 10 février 2016

Un premier tome excellent. J'ai suivi avec intérêt l'histoire de ces deux ados dépassés par leurs secrets et manipulés par des adultes sans scrupules. Il y a de l'action, de l'amour, du suspens… tous les ingrédients sont donc réunis pour un faire une série à succès. A découvrir.

Enclave n° 1 (Ann Aguirre)

note: 3Haletant Maryjo, bibliothécaire - 10 février 2016

Je suis complétement passée à côté de ce 1er tome à sa sortie. Dans un monde post-apocalyptique où une mystérieuse maladie à décimée la population, les survivants vivent sours terres. Ils sont confrontés chaque jour à des monstres affamés. C'est sous terre qu'a grandit Trèfle. Aussi son univers s'effondre lorsqu'elle est bannit de l'enclave... mais grâce à Del, qui a choisit de la suivre, Trèfle va découvrir que le monde n'est pas mort... et qu'il lui réserve bien des surprises. Ce 1er tome est prenant et donne envie de connaître la suite. J'ai trouvé l'histoire bien menée et terriblement crédible. L'auteur nous laisse, à la fin de ce 1er tome, en haleine et je languis de savoir ce qu'il va arriver à nos héros.

L'Algérie c'est beau comme l'Amérique (Olivia Burton)

note: 4Histoire de famille Maryjo, bibliothécaire - 10 février 2016

C'est un récit extrêmement touchant. Partie sur les traces de ses racines familiales en Algérie, Olivia Burton va découvrir une histoire différente de celle racontée par sa famille tout au long de sa vie. Entre bons et mauvais souvenirs, entre déception, soulagement et plaisir, elle nous raconte l'histoire de sa famille déracinée, ni Français, ni Algérien... pied-noir.

Little Tulip (François Boucq)

note: 4Palpitant Maryjo, bibliothécaire - 9 février 2016

Une bd à la fois horrible et passionnante. J'ai vraiment beaucoup aimé parce que on y rencontre une humanité dans ce quelle a de plus triviale, violente et désespérée. Et puis, il y a malgré tout un miracle qui redonne foi en l'âme humaine. De plus, sans être fan des tatouages, j'ai trouvé intéressant de connaître la signification de certains. Sans oublier que certains sont de véritables œuvres d'art.

Darwin's game n° 1
Darwin's game 1 (Flipflops)

note: 4Décoiffant Maryjo, bibliothécaire - 9 février 2016

Ce seinen est surprenant même s'il y a déjà d'autres mangas abordant ce sujet. Beaucoup de violence mais un suspense intense qui donne envie au lecteur de poursuivre sa lecture pour en savoir plus sur ce jeu hallucinant. Bonne découverte à vous.

Oeuvre non trouvée

note: 4Incontournable Maryjo, bibliothécaire - 9 février 2016

C'est toujours un plaisir de lire un manga de Clamp. J'aime beaucoup leur dessin élégant, stylisé, les détails et leurs histoires toujours plus surprenantes les unes que les autres. Dans cette nouvelle série, on retrouve Watanuki, lycéen capable de voir les esprits et Yûko, sorcière de son état. Ensemble, ils permettent à leurs clients de se libérer des esprits qui les hantent. Un scénario pas très original j'en conviens, mais le must de ce manga réside dans l’ambiguïté des personnages. L'univers des Clamp est particulier, reconnaissable, étonnant et lorsqu'on a terminé un volume, on attend la suite avec impatience.

Racket (Stéphane Levallois)

note: 4Dérangeant mais intéressant Maryjo, bibliothécaire - 9 février 2016

Un bd sans texte qui raconte l’histoire d’une petite fille qui se retrouve dans le coma après avoir été poignardé par son racketteur.
Ce récit m’a mise par moment très mal à l’aise car il décrit un monde cauchemardesque où la mort rode constamment. Le dessin est surprenant, voir même enthousiasmant et la palette de Stéphane Levallois très élargie. On peut avoir du dessin minimaliste, en couleur, très stylisé, comme des croquis… adaptés à chaque point de vue en fin de compte. J’ai donc vraiment bien aimé cette bd.

Quatre couleurs (Blaise Guinin)

note: 4Atypique Maryjo, bibliothécaire - 9 février 2016

C'est une bd atypique qu'une collègue m'a fait découvrir. Sa particularité c'est d'avoir été faite à l'aide d'un simple stylo quatre couleurs que j'utilisais lorsque j'allais à l'école… oui ce bête stylo 4 couleurs qu'on avait tous dans notre trousse. Blaise Guinin l'a détourné de son usage principal est nous offre une bd entièrement conçue avec ce stylo.
On suit les aventures de deux étudiants qui décident d’échanger leur identité pour réussir leurs examens. Mais l’un deux est un flemmard de première, assez puant, irrespectueux de ses congénères, des filles en général et de ses copines en particulier. C’est au demeurant un personnage qui se veut cool mais qui se révèle très peu sympathique. Il est l’archétype du loser, macho, égoïste et absolument pas fiable, qu’on souhaite ne jamais rencontrer.
Mais l’ensemble est cohérent est même si je n’apprécie pas, avoir comme personnage principal quelqu’un de si négatif c’est surprenant et éducatif je dirais car, pour une fille, c’est bien de savoir ce qu’il se passe dans la tête des garçons… et là on est servis !!!
Bref, je vous recommande cette bd surtout pour le travail artistique de Blaise Guirin, qui avec un simple stylo 4 couleurs a réalisé une très bonne bd.

Oeuvre non trouvée

note: 4Deux cultures Maryjo, bibliothécaire - 9 février 2016

Qu'est-ce que c'est qu'être juif ? C'est la question que se pose Benjamin. Né d'un père juif et d'une mère chrétienne il se retrouve déchiré entre les deux cultures… Pas facile quand on a l'âge de raison et que vos parents viennent de divorcer. Traiter de religion n'est guère chose aisée mais Jimmy Bemon aborde ce sujet avec brio, grâce à son jeune héros, naïf et curieux. Pas de prosélytisme dans cette bd, juste la quête d’identité d'un petit garçon pris entre deux cultures, deux religions et qui tente de se construire tant bien que mal. J'ai beaucoup aimé cette bd qui sur le ton de l'humour, et d'un point de vue laïque, traite d'un sujet capital pour bien se construire et apprendre à se forger sa propre opinion afin, éventuellement, de se libérer du poids des valeurs familiales. Le dessin d’Émilie Boudet ajoute une touche de tendresse et de simplicité bien venue. A découvrir.

Oeuvre non trouvée

note: 3Pour les filles seulement ? Maryjo, bibliothécaire - 9 février 2016

Ce livre est un condensé des différents thèmes, questions, conseils, situations... abordés sur le site www.girls.fr. La mise en page est attrayante et le ton est professionnel mais accessible. Alors les filles, si une question vous taraude n'hésitez pas à lire ce livre qui parle aussi bien de mode, de beauté, de sexo mais vous permait aussi de faire des petits tests rigolos afin de vous détendre un peu.
C'est une petite bible de conseils pratiques, universels et indémodables pour certains.

Oui ! (Margaux Motin)

note: 4Je vous déclare mari et femme Maryjo, bibliothécaire - 9 février 2016

Tout le monde le sait, l'amour rend aveugle et on découvre souvent bien trop tard, une fois le pas franchi, les petits travers de son partenaire. Après avoir lu cette bd vous ne pourrez plus jamais dire que vous ne saviez pas… Margaux Mottin et Pacco abordent 101 point cruciaux à examiner avant le mariage car après c'est trop tard... C'est ludique, drôle et ça me donne envie de l'offrir à tous les couples qui gravite autour de moi... Un moment de lecture détente. Parfait pour l'été.

Dad n° 1
Filles à papa (Nob)

note: 3Pas facile d'être papa Maryjo, bibliothécaire - 9 février 2016

C'est frais, drôle, tendre… Sans aucune prétention on suit le quotidien d'un papa et de ses 4 filles au caractère bien trempé. Ça sent le vécu et pour une fois ça sonne juste car le ton est moderne même si quelques clichés ont la peau dure. Un bon moment de détente.

Oeuvre non trouvée

note: 3Phobie Maryjo, bibliothécaire - 9 février 2016

C'est le sujet qui m'a intéressé car les personnes qui souffrent de phobie éprouvent de réelles difficultés à vivre leur vie le plus normalement possible. Ici, on a une personne qui se lave les mains au point de les faire saigner, qui ne touche jamais une poignée de porte à mains nues, qui ne prend jamais les transports en commun, qui ne peut pas entrer dans une librairie pour acheter un livre, qui ne boit ou ne mange rien qu'il n'ait pas fait lui-même... bref, c'est une phobie de plus qui gâche la vie de ceux qui la subissent et en faire le sujet d'un manga je trouve ça vraiment intéressant. D'ailleurs, même si c'est un yaoi, l'histoire d'amour entre ces deux hommes, même si elle fait partie du processus de guérison, est secondaire. Ce n'est sans doute pas le meilleur manga (et encore moins yaoi) que j'ai lu mais il lève un tabou sur une phobie méconnue et ce n'est déjà pas si mal finalement.

Tout est possible mais rien n'est sûr (Lucile Gomez)

note: 5Sans modération Maryjo, bibliothécaire - 9 février 2016

Au départ, je ne m'attendais pas du tout à ce genre de récit. Je pensais, bêtement il faut bien l'avouer, lire quelque chose de drôle et léger et en fait, ce n'est pas le cas. Il y a de l'humour certes, mais aussi et surtout de la poésie, de la prise de conscience, des interrogations, de l'espoir, du désespoir... en fait, on suit le quotidien d'une jeune diplômée qui rame pour trouver du travail en rapport avec son diplôme et qui est contrainte de faire des petits boulots alimentaires... des rêves plein la tête, le cœur amoureux, des projets de liberté pour tous, l'écologie, le partage, l'avenir... sont autant de sujets au cœur des préoccupations de Vétille, notre héroïne... et sans doute aussi des nombreux jeunes qui débutent leur vie d'adulte. J'ai adoré vraiment cette bd et je vous la recommande sans modération.

Oeuvre non trouvée

note: 4Une femme avec une femme Maryjo, bibliothécaire - 3 février 2016

J'ai beaucoup aimé cette bd et notamment le personnage de Charlotte, notre héroïne qu'on suit de l'école primaire au lycée. Elle découvre petit à petit sa préférence pour les filles et l'amour et l'amitié se mêlent et s'emmêlent. Jusqu'à sa rencontre avec Sandrine qui va la mettre face à la réalité de ses sentiments. Finies les tergiversations, le grand amour est à porté de cœur. L'auteur évoque avec délicatesse et justesse les premiers émois de cette petite fille qui se découvre lesbienne. Beaucoup d'humour et de réparties qui font mouche. Bref, une excellente bd que je vous recommande.

Oeuvre non trouvée

note: 5Coup de cœur. Maryjo, bibliothécaire - 3 février 2016

L'histoire m'a bluffée. Au départ, j'ai été déconcertée par la mise en page, le dessin qui m'a fait penser à des illustrations de vieux contes. Pour être honnête, j'ai failli aussitôt refermer le livre et passer à autre chose. Mais j'ai commencé à lire cette histoire dramatique où la folie, le désespoir, la lâcheté, la cruauté entraîne un enfant dans une spirale sans fin où l'amour n'existe qu'au travers des coups qu'il reçoit... Ce qui m'a surprise c'est qu'à un moment une révélation inattendue fait basculer l'histoire. Voilà. Je ne veux pas en dévoiler plus. C'est une bd surprenante. Merci à l'auteur pour les émotions ressenties.

Oeuvre non trouvée

note: 4Rude bataille Maryjo, bibliothécaire - 3 février 2016

Dans ce récit "auto-blographique" Alice Baguet nous raconte la lutte qu'elle a mené contre le cancer. Ce récit, sur un sujet qui fait peur, est traité avec humour et donne une histoire touchante sans tomber dans le pathos. Excellent.

J'habite au troisième âge (Mathurin)

note: 3Choc des générations Maryjo, bibliothécaire - 3 février 2016

Cette bd est une concentration d'anecdotes vécues par Mathurin, étudiant, lorsqu'il a cohabité avec Germaine, une personne âgée. En lisant ces chroniques, j'ai souvent ri car Mathurin dresse avec tendresse mais réalisme le portrait d'une nonagénaire adorable, qui perd un peu la tête par moment mais qui par son humour, son franc parler et ses petites attentions envers Mathurin donne envie d'aller faire un câlin à sa grand-mère.

Clown n° 1 (Jean-Louis Le Hir)

note: 4Noir c’est noir Maryjo, bibliothécaire - 3 février 2016

Pourtant les clowns sont sensés faire rire ou au moins sourire. Là, on est dans une histoire qui commence très bien mais qui petit à petit devient sordide. Malgré tout beaucoup de poésie et d’humanité dans ces deux tomes. Presque sans texte, ce diptyque est magnifique. Triste mais magnifique.

Il faut sauver Zoé (Alyson Noël)

note: 5Un bon sujet de réflexion Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

Un très bon roman sur le deuil, la perte d'une sœur, les secrets. Alyson Noël démontre très bien que pour protéger les gens qu'on aime on leur cache souvent des choses. Les risques d'internet et de facebook en particulier sont évoqués sans lourdeur. Chaque personnage restant malheureusement responsable de ses décisions.

Les insoumis n° 1 (Alexandra Bracken)

note: 4Un futur glaçant Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

Un premier tome très bien construit. Du début à la fin, j'ai suivi les aventures de Ruby avec plaisir. Une nouvelle héroïne, forte, humaine, douée d'empathie et de cœur… que demander de plus ? L'auteur maîtrise parfaitement le suspens et sans faire des effets de style redondants donne au lecteur l'envie d'en savoir plus, sans anticiper les rebondissements. C'est aussi un roman qui fait peur, car on se retrouve dans un monde où les adultes sont à la dérive.

Oeuvre non trouvée

note: 4Un second tome aussi passionnant que le précédent. Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

On avance d'un grand pas dans l'histoire. Ruby est une héroïne assez charismatique. Sa dualité entre le bien et le mal est bien menée. Ses pouvoirs augmentent avec la pratique et elles les maîtrisent de plus en plus. J'aime que ce personnage soit partagé entre l'envie d'aider les autres adolescents et la peur de devenir un monstre. C'est un personnage complexe qui agit avant tout pour la bonne cause même si elle s'égare par moment. Mais qui a dit qu'un héros se devait d'être toujours parfait ?

Coup de talon (Sylvie Deshors)

note: 5Sexisme au quotidien Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

Un roman dur qui traite du sexisme et de la difficulté d'être une jeune fille à l'époque actuelle. On pourrait croire que les choses ont évolués depuis 40 ans mais l'auteur démontre qu'à l'âge où l'on se construit (mais à tout âge finalement), lorsqu'une fille se fait agresser sexuellement, elle se sent coupable : trop jolie, habillée trop court, trop sexy... C'est un roman que je conseillerai de lire à toutes les ados, mais aussi aux garçons ...

Oeuvre non trouvée

note: 4Un second tome plein de suspens Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

Avec cette seconde partie des aventures d'Elisa, le plaisir de lire était là comme pour la première Elisa est toujours aussi sympathique, intelligente, combative. Les épreuves qui vont jalonner son parcours tout au long de ce second tome vont lui permettre de faire un grand pas en avant : elle va laisser derrière elle son univers de jeune fille pour accoster sur les rives de sa vie de jeune femme. La fin arrive trop vite et laisse augurer un troisième tome plein de suspens, d'aventures et d'amour. Espérons qu'on ne devra pas attendre aussi longtemps que pour le second...

Oeuvre non trouvée

note: 4Un premier tome agréable à lire. Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

J'ai même été agréablement surprise car contrairement à de nombreux romans actuels, ici pas d'ange, de sorcière, de fée, de loup-garou ou de vampire… le mystère est tout autre et c'est rafraîchissant. Il y a toute une galerie de personnages certains plus secondaire que d'autres. C'est un roman tout simple, pas très original certes mais plaisant. Il me reste à lire la suite à présent...

Charlex (Danielle Martinigol)

note: 3SF et écologie Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

C'est un roman de SF qui devrait plaire à un large public. Je dois avouer que je n'ai pas trouvé l'histoire très originale, mais l'auteur a su rendre son récit très actuel qui fait réfléchir car entre des animaux qui répandent un virus mortel comme la grippe aviaire, cette herbe rouge qui dévaste tout fait penser OGM... je me suis questionnée une fois de plus sur la planète qu'on va laisser en héritage aux générations futures.

Oeuvre non trouvée

note: 5Coup de coeur Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

Un bon roman futuriste, réaliste et original. Dès les premières pages, j'ai été emportée dans cette aventure dont le mystère se révèle petit à petit. Dans ce premier tome l'amitié, la solidarité, la lutte contre l'envahisseur sont mis en avant. Cela rend tous les personnages extrêmement attachants, qu'ils soient humains, virtuels, mercenaires... J'ai donc passé un bon moment de lecture et j'attends le second tome avec impatience.

Là où naissent les nuages (Annelise Heurtier)

note: 3Touchant Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

Au début de ma lecture, je me suis dit : c'est le traditionnel roman de l'ado au physique ingrat, mal dans sa peau qui part en Mongolie pour un mois dans une association humanitaire. Et curieusement ce que vit Amélia en Mongolie est fort, authentique. Les personnages sont restés longtemps dans ma mémoire et quand je pense à la fragilité du petit Mukshuk, les larmes me montent encore aux yeux.

Oeuvre non trouvée

note: 4Pour les amateurs du genre Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

Ce premier tome est prometteur. J'ai bien aimé cette histoire d'âmes sœurs, de loups-garous, de diaboliques scientifiques prêts à tout pour devenir célèbres… c'est un roman fantastique qu'on lit avec plaisir même si la série ne sera sans doute pas une série culte. Mais, j'ai passé un bon moment avec Kayla, Lucas et les autres. Pour les amateurs du genre.

Oeuvre non trouvée

note: 3Dénouement Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

J'attendais avec impatience le dénouement de cette trilogie. Rien de ce que j'avais imaginé ou espéré s'est révélé vrai. Veronica Roth a écrit trois livres complémentaires et pourtant très différents. Du coup, la lectrice que je suis, bien qu'un peu déçue par moment, a apprécié d'avoir été encore une fois surprise par ce récit toujours aussi rempli de rebondissements.

Soeurs sorcières n° 1 (Jessica Spotswood)

note: 3Attention... ensorcelant Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

Au départ, je n’étais pas particulièrement attirée par le sujet (et la couverture). Cette histoire de trois sœurs sorcières ressemblait étrangement à la série « Charmed ». Mais finalement, j’ai lu cette histoire avec plaisir. Les trois premiers chapitres sont un peu longuets mais après l’histoire s’accélère et on est plongé au cœur de l’action. Ce premier livre est une mise en bouche, espérons que la suite sera aussi appétissante.

La nuit de la 25e heure (Edward Hogan)

note: 4Un bon moment de lecture. Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

Ce roman navigue entre le fantastique, le policier et la romance. La fluidité de l’écriture et l’intrigue passionnante, ont fait que j’ai lu ce roman très vite. J’ai aimé cette histoire où le surnaturel et la logique se font concurrence. Et puis, j’ai aimé le personnage de Lexi. Grâce à elle Dan, va d’abord apprendre à s’accepter tel qui est, apprendre à aimer le sport, à dépasser ses limites.

Qui a tué Herman Henderson ? (Rebecca Promitzer)

note: 1Un thriller bien mené Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

On a une ambiance un peu à la « Twin peaks » dans le sens où les gens ne sont pas ce qu’ils paraissent. Leur côté sombre s’exprime avec brutalité quelque fois. Ce n’est pas très sanglant, même s’il est questions de cadavre et d’intestins qui se baladent… c’est plutôt le côté psychologique qui crée le suspens.

La 5e vague n° 1 (Rick Yancey)

note: 5Coup de coeur incontestable Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

Ce 1er tome d’une trilogie est absolument passionnant. Difficile de s'arracher à sa lecture. Pire même, je languissais de reprendre ma lecture. C'est un livre complet où on trouve plusieurs thèmes abordés. La narration est vivante et le découpage très cinématographique. On suit les principaux personnages à tour de rôle. Et on avance avec eux.

Oeuvre non trouvée

note: 3Harcèlement et réseaux sociaux. Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

A l'époque actuelle, le harcèlement ne se contente pas d'être des mots ou des coups car avec les réseaux sociaux, Internet, youtube et cie, cela atteint vite l'échelle planétaire. Et une chose est certaine, une fois que c'est sur la toile il est difficile de l'effacer. L'auteur traite le sujet avec beaucoup de délicatesse et crée même un rebondissement inattendu qui éclaire l'histoire sous un autre angle intéressant.

Rivage mortel (Carrie Ryan)

note: 4Une suite épatante Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

C'est le second tome de "L'appel des damnés". Nous retrouvons notre survivante Mary quelques années plus tard, mère d'une jeune fille de presque 16 ans.
J'ai trouvé ce récit aussi palpitant que le premier. L'auteur nous conte une suite mais avec de nouveaux héros et c'est vraiment une très bonne idée. Pas de temps morts. On s'identifie très vite à l'un ou l'autre des personnages. Catcher l'infecté, Elias l'étranger et Gabry forment un trio très crédibles. Bien évidemment, il y a de l'amour dans l'air avec ses complications, ses malentendus, ses hésitations, ses peines et ses bonheurs. Bref, un excellent moment de lecture.

Oeuvre non trouvée

note: 3Il est interdit de franchir les barrières. Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

J'ai trouvé l'histoire bien menée, pas trop gore mais suffisamment de suspens pour donner envie de continuer sa lecture. Maintenant, il faut attendre la suite en espérant qu'elle sera à la hauteur de ce premier tome.

Sentiment 26 (Gemma Malley)

note: 5Attention "Big brother" est partout... Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

J'ai découvert cet auteur avec "La déclaration". L'histoire sans être exceptionnellement novatrice met en avant une société "Big brother" ou sous couvert d'apporter la sérénité aux citoyens, le Système surveille tout et sème le discrédit et le rejet sur ceux qui sont soupçonnés d'être des êtres subversifs. Une société idéale en apparence mais invivable en réalité.

Oeuvre non trouvée

note: 4Poésie, violence, suspens... Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

Histoire de jeunes pensionnaires qui découvrent qu'ils ne sont pas là par hasard et que leurs parents sont morts en se rebellant contre le régime en place . Ils s'enfuient, poursuivis par des hommes-chiens, finalement les échappées de 2 couples de jeunes s'entrecroisent, ils se retrouveront dans un réseau de résistance clandestine et réaliseront une révolution avec des hommes-cheval. Malheureusement l'un des leurs, capturé et devenu gladiateur, mourra. Il est aussi question de chant car l'héroïne est fille d'une ancienne diva qui avait mené la précédente résistance. Une histoire très forte, pleine de poésie, de violence et de suspens, qui interroge sur la façon dont on devient un homme et comment on assume son destin, dans un monde assez fantastique.

Silhouette (Jean-Claude Mourlevat)

note: 310 nouvelles passionnantes Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

Jean-Claude Mourlevat a l'art et la manière de manipuler le lecteur autant que le destin de ses personnages.
Les 10 nouvelles de ce recueil sont bien différentes les unes des autres mais dans chacune l'auteur raconte avec tendresse, malice et beaucoup d'humour les aventures de héros ordinaires.

What a wonderful world ! (Zep)

note: 5C'est pô juste ! Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

Tout le monde connaît Zep, le papa de Titeuf. Dans ce recueil, sont réunis différents dessins publiés sur son blog. Il y parle de l’actualité, de lui, du monde. De ce qui va, ne va pas, fait peur ou pas… Il jette sur le monde actuel un regard sans concession.
C’est corrosif, nombriliste par moment mais au final cela résume assez bien l'année écoulée avec ses moments de joie, de tristesse, de révolte ou d’étonnement. Excellent.

Le piano oriental (Zīnaẗ Abī Rāšid)

note: 3Quel bel hommage à Abdallah Chahine ! Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

L'histoire de ce piano, c'est d'abord l'histoire d'un homme, Abdallah Kamanja, passionné depuis l'enfance par la musique, et qui devint pianiste de renommée mondiale. Dans les années 50, à Beyrouth, après de longues années de réflexion et de recherche sur un vieux piano classique, Abdallah, ingénieux et joyeux musicien, trouve enfin la solution à son problème : Comment parvenir à jouer sur un même piano le fameux quart de ton présent dans la musique orientale puis les notes de la musique occidentale ? ou comment passer d'une musique à l'autre sans avoir à changer d'instrument ? Avec un piano bilingue ! Entre les notes noires et blanches, nous est racontée aussi l'histoire plus récente de sa petite-fille, venue en France dans les années 2000. Imprégnée de la musique et de la langue française transmises par son grand-père, elle a tricoté depuis toujours " une langue faite de 2 fils fragiles et précieux ", et elle dit que " le français et l'arabe sont inextricables, liés, ils sont ma langue ". C'est un délice de l'écouter ( Oui, on a l'impression de l'entendre ! ) nous raconter directement ses expériences linguistiques ! Les jeux de mots entre les langues, les onomatopées forment encore une musique extraordinaire, née de la richesse de sa double culture.
J'ai adoré cette BD vibrante, foisonnante. Le dessin, en noir et blanc, diffuse des couleurs, des sons et une joie de vivre qui ne peuvent que vous envahir. Quel bel hommage à Abdallah Chahine ! Offrez-vous son " oriental bouquet " (1965) !

Le teckel n° 1
Le Teckel (Hervé Bourhis)

note: 4Il ne fait pas bon être malade... Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

Dans cette critique acerbe et acérée du monde des laboratoires médicaux, on suit Félix et Farkas, deux délégués médicaux, dans leur tournée en province. L’un est un vieux routard, proche de la retraite, l’autre débute dans le métier…

En découvrant le personnage de Farkas, j’ai pensé à Jean-Pierre Marielle dans « Les galettes de Pont Aven ». Farkas et Jérémy n’ont rien en commun et pourtant ce voyage va d’une certaine façon les rapprocher. J’ai beaucoup aimé ce récit, notamment le dénouement inattendu qui fait rebondir l’histoire. Les laboratoires médicaux n’en sortent pas grandis.

Ici et maintenant (Ann Brashares)

note: 5Prenant Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

Un Roméo et Juliette moderne, où Juliette vient d'un futur dévasté et où Roméo est un natif de l'époque actuelle. Nos deux héros ont pour mission de sauver la vie de quelqu'un pour modifier le futur. Mais s'ils ne suivent pas les règles, tout ce qui compte disparaîtra...

J'avais essayé de lire le best seller d'Anne Breshares, Quatre filles et un jean, mais je n'avais pas réussi à le finir, trop "fille" pour moi. Cependant, comme j'aime les bonnes histoires avant tout, je me suis laissée tenter par ce roman et je ne le regrette pas. L'histoire flirte avec la SF et le thriller. Les deux héros, Prenna et Ethan sont charismatiques et bien qu'on sache dès le départ que leur romance est impossible, on se plaît à y croire. J'aime cette idée de voyage dans le passé pour changer l'avenir. Il y a plusieurs questions morales et philosophiques qui se posent et c'est ce qui rend cela passionnant. Si vous aviez la possibilité de modifier un fait du passé, prendriez-vous le risque de modifier le futur ?

Expérience Noa Torson n° 1
Ne t'arrête pas (Michelle Gagnon)

note: 5Un thriller passionnant ! Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

Un thriller passionnant où on suit les péripéties de Noa et Peter, deux jeunes hackers de talent.
Elle se réveille sur une table d'opération dans un sinistre entrepôt. Lui voit la porte de la maison familiale défoncée par des hommes en noir qui lui confisque son ordinateur et son portable. Peter fait appel à Noa pour savoir qui sont ces hommes. Ensemble ils vont tout mettre en oeuvre pour échapper à leurs poursuivants et dénoncer un scandale pharmaceutique.
Dès le départ on est complètement pris par le récit. Pas de pause, l'auteur nous tient en haleine et à l'instar de ses héros, on ne sait pas où tout ça va nous mener.
On ne souhaite qu'une chose à la fin de ce premier tome, c'est de vite connaître la suite des évènements.

Blast n° 1
Grasse carcasse (Manu Larcenet)

note: 5Magnifique ! Maryjo, bibliothécaire - 26 janvier 2016

Blast, c'est l'histoire d'un homme énorme, considéré comme un fou dangereux et emprisonné pour un crime. Il est en garde à vue et nous assistons à son interrogatoire par deux policiers. Ainsi commence cette histoire au graphisme absolument magnifique. Petit à petit, nous découvrons le parcours hors du commun de cet homme, qui se livre sans pudeur aux policiers.
Je ne vous en dis pas plus, il faut absolument plonger dans l'univers de Manu Larcenet - son blog - qui ne manque jamais de m'étonner par la qualité de son graphisme, l'humour qui teinte ses récits (quelques fois même plus que cela), la poésie, la douceur qui émanent de ses histoires. Bref, un auteur de grand talent qui traite de sujets actuels avec beaucoup de finesse et de pudeur.

Shutter Island (Dennis Lehane)

note: 5Une adaptation réussie Maryjo, bibliothécaire - 26 janvier 2016

Adapté d'un roman de Lehane qui signe ici l'adaptation en scénario, on plonge dans l'Amérique des années 50. Deux Marshals US se rendent sur une île pour retrouver une dangereuse criminelle échappée de l'hôpital psychiatrique situé sur Shutter Island.

Dès le début de l'histoire on plonge dans une sorte d'atmosphère un peu surréaliste. Le dessin de Christian De Metter contribue beaucoup à donner cette impression. Même si à première vue je n'ai pas été très attirée par ce dessin justement, une fois que j'ai commencé à découvrir l'histoire, j'ai été subjuguée en quelque sorte. Comme quoi il ne faut jamais se fier aux apparences... de bonnes surprises peuvent se révéler.

Oeuvre non trouvée

note: 5Un très bon moment de lecture ! Maryjo, bibliothécaire - 13 janvier 2016

Après le magnifique "Théa pour l'éternité", j'attendais avec impatience de découvrir le nouveau roman de Florence Hinckel. La bonne nouvelle c'est que bien que différent du premier, on est dans le même genre d'histoire futuriste avec une humanité déshumanisée grâce à un soi-disant progrés scientifique.
L'histoire est à deux voix, celles de Silas et d'Astrid, deux amoureux qui évoluent dans un monde où toute douleur émotionnelle est évitée. Romantique dans un monde devenu insensible, Silas voit son univers basculé lorsqu' Astrid est renversée par un camion. Pour oublier, il est emmené par les agents de la CEDE...
L'air de rien, ce roman dénonce les méfaits d'une société hyper connectée, où les "amis" deviennent des ennemis... pour votre bien. Dans une société démocratique, du moins en surface, l'auteur met aussi en avant les méfaits de la désinformation, la fausse quiétude qui entoure les citoyens se croyant libres de choisir alors qu'ils vivent dans une société totalitaire...
Au final, j'ai lu ce court roman avec plaisir et intérêt car, sous couvert d'une bluette sentimentale, l'auteur touche du doigt un futur froid où les émotions, les souvenirs sont éradiqués au profit de relations virtuelles anonymes.

Oeuvre non trouvée

note: 4Pour les amateurs de thrillers ! Maryjo, bibliothécaire - 13 janvier 2016

Dans cette troisième aventure nos quatre héros, Tory, Ne, Hi et Shelton vont devoir se creuser les méninges pour déjouer les plans diaboliques du Meneur de jeu, un mystérieux psychopathe qui a mis en place un jeu à énigmes que nos quatre amis doivent résoudre dans un temps imparti. Ils ne doivent en parler à personne sinon leurs familles et des innoncents en subiront les conséquences... Une fois de plus c'est du lourd. Une fois de plus je m'étonne de l'âge de l'héroïne... mais on se prend au jeu, c'est le cas de le dire et il y a des rebondissements intéressants, surprenants même de temps en temps. Une fois de plus j'ai pris plaisir à lire ce nouveau tome. Bref, à conseiller aux amateurs de thriller. Le duo d'écriture mère-fils est convaincant.

Oeuvre non trouvée

note: 3Fin de série Maryjo, bibliothécaire - 13 janvier 2016

Toutes les bonnes choses ayant une fin, voilà déjà le troisième et dernier tome de cette trilogie assez étonnante. Amateurs de complots gouvernementaux, sociétés secrètes etc, vous avez la bonne série entre les mains.
On retrouve donc notre ami Zach, qui désormais ne répond plus aux ordres du Programme, mais fait cavalier seul. Sa dernière mission sera de récupérer Howard retenu par le Programme et surtout tout mettre en œuvre pour échapper à ses poursuivants. Comme les deux premiers, on est pris dans l'histoire.
Un peu de facilité dans ce dernier tome, je trouve, avec des situations un peu trop convenues et je trouve que c'est une bonne chose que cette série soit terminée.

La 5e vague n° 2
La mer infinie (Rick Yancey)

note: 5Une suite attendue Maryjo, bibliothécaire - 22 décembre 2015

Après l'explosion du camp où était retenu Sammy, Cassie, Ben, Dumbo, Ringer et Sam attendent le retour improbable d'Evan planqué dans un hôtel. L'hiver approchant Ringer part en éclaireur pour trouver un nouvel endroit plus chaud et sécurisé. Les deux équipes vont devoir faire face à de nouveaux problèmes et de surtout de nouvelles pertes... L'offensive des aliens semble s'intensifier et survivre paraît de plus en plus improbable. Cassie et les autres pourront-ils faire face ?
Le premier tome était un gros coup de coeur 2014 et je ne vais pas vous mentir, j'ai trouvé ce second tome moins passionnant que le premier. Ce n'est pas seulement parce que je t'attendais avec impatiente. Moins de pages, moins d'actions et un peu trop du reste. La partie avec Ringer est à mon sens trop longue et c'est peut-être pour cela que j'ai moins apprécié. En plus, les personnages de Cassie, Ben et Evan, les héros principaux de l'histoire quand même, sont un peu occultés dans ce second livre et je trouve ça dommage. Cela reste malgré tout un très bon livre et j'attends le dernier tome avec impatience. Tout comme j'attends avec impatience l'adaptation cinématographique prévue en... 2016 seulement !

Oeuvre non trouvée

note: 5Surprise surprise Maryjo, bibliothécaire - 22 décembre 2015

Dans ce second tome des "Icônes", nous retrouvons nos 4 "enfants Icônes", Dol, Ro, Lucas et Tima fuyant désespérément les Seigneurs avec l'aide de Fortis et Toubib. Représentants à eux quatre traits du tempérament humain : douleur, amour, peur et colère, ils se retrouvent à rechercher les traces d'une mystérieuse cinquième "enfant Icônes"... Mais, Néant et les Sans Visages semblent se rapprocher chaque jour un peu plus. Nos héros arriveront-ils à mener à bien leur quête ?

Un second tome tout aussi passionnant que le premier. Les actions s'enchaînent et les chapitres assez courts donnent du rythme au récit. Même si Dol est l’héroïne centrale, les 3 autres personnages sont très présents et malgré leurs différences, très complémentaires.
C'est à la fois un roman de SF, d'aventure et de quête initiatique... Du coup, susceptible de plaire à beaucoup de monde. La fin est assez surprenante et on reste sur notre faim... à quand le troisième tome, si troisième tome il y a ?

Afterworlds (Scott Westerfeld)

note: 5Pavé certes mais se lit très vite Maryjo, bibliothécaire - 22 décembre 2015

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le travail d'écriture...
Ce pavé, 670 pages, se lit sans peine. On y suit les aventures de deux filles, Darcy et Lizzie. L'une est écrivain débutant et l'autre son héroïne. L'une vie à New York, l'autre à San Diego en Californie. L'une va découvrir l'autonomie et le travail d'écrivain, l'autre l'amour et l'enfer...
J'ai trouvé ça vraiment très bien. Scott Westerfeld réussi à jongler avec ses deux héroïnes et les récits se renforcent au lieu de se gêner. J'aime beaucoup aussi tous les passages sur le travail d'écriture car on apprend vraiment tout un tas de choses sur le travail de création et c'est passionnant.
J'ai donc passé une très bon moment de lecture.

Effacée (Teri Terry)

note: 5Troublant Maryjo, bibliothécaire - 22 décembre 2015

Un roman futuriste dans une Angleterre où les adolescents criminels sont condamnés à perdre tout souvenir de leur passé.
C'est le cas de Kyla qui intègre une nouvelle famille après avoir passé neuf mois à l'hôpital. Elle n'a plus aucun souvenirs de celle qu'elle était avant. Elle ne sait plus quel crime elle a commis pour avoir été effacée. Tout ce qu'elle a, ce sont des cauchemars récurrents et l'impression de ne pas être tout à fait comme les autres effacés...
Voilà en gros la trame de cette histoire que j'ai beaucoup aimée malgré le sentiment d'avoir déjà lu quelque chose de similaire il y a quelques années.
Mais ne boudons pas notre plaisir cependant et laissons-nous entraîner dans ce récit à l'univers glaçant où tout le monde est surveillé, tout le monde a conscience qu'il se trame quelque chose et où les rares personnes, qui osent s'élever contre la répression, disparaissent mystérieusement.
Un bon roman sans actions éclatantes mais au suspens prenant.

Programme (Le) n° 2
Cible n2̊ (Allen Zadoff)

note: 5Caméléon Maryjo, bibliothécaire - 22 décembre 2015

C'est avec impatience que j'ai retrouvé le héros du 1er tome. A présent prénommé Daniel, il a pour mission l'élimination d'un activiste d'extrême-droite. Mais, les choses ne vont pas être aussi simples évidemment.
Oui je sais, c'est quand même hallucinant de suivre les aventures, fictives heureusement, d'un adolescent assassin. c'est assez dérageant même. Mais l'auteur, Allen Zadoff a subtilement stylisé la personnalité de son héros et on ne peut pas s'empêcher d'avoir de l'empathie pour lui. Malgré ses certitudes, malgré ses doutes, malgré tout... Ce second roman fait froid dans le dos car comme dans le 1er tome, son héros, pris dans les rouages d'un organisme géré par des personnages sans état d'âme et secrets, semble si vrai qu'on peut se demander si des gens suffisamment tordus ne pourraient pas permettre ce genre de choses réelles. C'est là qu'est la force de ce roman... rien ne parait invraisemblable. Moi ça me fait peur, je l'avoue.

La boîte (Anne-Gaëlle Balpe)

note: 5Intrigant et subtil. Maryjo, bibliothécaire - 22 décembre 2015

Que feriez-vous si vous trouviez un jour une boîte contenant de l'argent et qu'on vous en promet plus en échange d'un petit service ? C'est le dilemme de Malt et Jen. Pour fuir leur vie ennuyeuse, sans argent, sans travail, sans espoir ni avenir, Jen réussit à convaincre Malt d'utiliser cet argent. Mais l'argent ne tombe pas du ciel n'est-ce pas !? Et le petit service va embarquer les deux amoureux dans une fuite en avant où leur vie et celles de leurs proches seront sur le fil du rasoir...
A première vue, rien de particulier dans ce roman, mais au fur et à mesure que l'intrigue se dénoue, des secrets se révèlent, des craintes se confirment, des amours se délitent, des amitiés se renforcent et la vie reprend ses droits.

Norlande (Jérôme Leroy)

note: 4Terreur sur l'île Maryjo, bibliothécaire - 22 décembre 2015

Norlande, un pays imaginaire scandinave où il fait bon vivre, vient de voir sa tranquillité volée en éclats suite à plusieurs attentats contre le gouvernement et surtout le massacre de plusieurs jeunes, participant à un meeting du MJNP (Mouvement des jeunesses norlandaises pour la paix), perpétré par un jeune homme désapprouvant que la Norlande ne soit pas réservée qu’aux Norlandais pure souche. Mais ce n’est pas seulement une histoire de racisme. Il y a plus dans ce récit basé sur la tragédie qui s’est produite le 22 juillet 2011 sur l’île d’Utoya, en Norvége. C’est Clara, rescapée, qui raconte le déroulement des événements. Elle survit au drame coincée entre psychothérapie, culpabilité, peurs et angoisses diverses, colère et envie de mourir... Cette transposition d’une histoire vraie en fiction m’attirait mais j’avais un peu peur que ce soit glauque voir malsain. Mais pas du tout.
Jérôme Leroy a ciselé un récit juste, sincère et émouvant sans être larmoyant. C’est fait avec maestria, c’est bouleversant et l’auteur donne au lecteur des pistes de réflexion sur des sujets tels que les réseaux sociaux ou la xénophobie.

Te succomber (Jasinda Wilder)

note: 1Eau de rose Maryjo, bibliothécaire - 15 décembre 2015

Nell, 18 ans, est inconsolable depuis la disparition de l'amour de sa vie, Kyle. Deux ans plus tard, elle croise à nouveau Colton, l'insaisissable frère de Kyle. Mais la douleur de l'absence, la culpabilité la poussent à refuser toute nouvelle relation. Colton saura-t-il faire baisser ses défenses ?
Ce roman fait partie d'un nouveau genre appelé le "new adult". Pour moi, c'est tout simplement une tentative éditoriale de rajeunir le concept de la collection "Harlequin" et autres romans à l'eau de rose saupoudrés de scènes de sexes explicites. N'étant pas adepte de ce style de lecture, je n'ai pas trouvé ce roman particulièrement intéressant mais il devrait plaire aux amateurs du genre.

Oeuvre non trouvée

note: 5Envoûtant et terrifiant Maryjo, bibliothécaire - 15 décembre 2015

Dans ce second tome, on en apprend plus sur les méandres de la politique gouvernementale. De plus, j'ai beaucoup aimé l’évolution du personnage de Cia. Elle garde ses valeurs de base, son intégrité malgré tous les adversaires qui rêvent de la voir échouer. Elle suit son instinct quelque soit la situation et n'hésite pas à s'affirmer en tant que leader charismatique. Des rebondissements inattendus cueillent le lecteur et ajoutent du mystère et de l'intérêt. Un second tome aussi réussi que le premier donc. Maintenant reste à attendre la sortie du troisième volet !

Le temps du rêve n° 1
Gallipoli (Stéphane Antoni)

note: 5Historique Maryjo, bibliothécaire - 8 décembre 2015

"Comment un homme peut-il faire face à des situations extrêmes ? Quelles valeurs lui permettent de donner un sens au chaos ?"

Ces quelques phrases résument très bien cette trilogie qui se déroule lors de la 1ère guerre mondiale. On suit des soldats australiens venus prêter main forte. Ces frères d'arme vont affronter le quotidien de la guerre : mort, peur, horreur, amitié... personne ne sortira indemne de ces années douloureuses : les morts comme les vivants, les soldats comme les civils, les gradés comme les simples soldats.
Le dessin, assez classique, illustre parfaitement les scènes de batailles, les sentiments. Ce n'est pas gore et pourtant il y a beaucoup de force dans ces images. Quant au scénario rien à dire. Il évoque la guerre de 14-18 vu du côté d'alliés venus de l'autre bout du monde pour aider le vieux continent. Historique.

Je ne sais plus pourquoi je t'aime (Gabrielle Zevin)

note: 4Etonnant et touchant Maryjo, bibliothécaire - 8 décembre 2015

Naomi Porter, a oublier les 4 dernières années de sa vie, suite à une chute dans un escalier.

Ses copains de lycée sont de parfaits inconnus, son petit ami aussi, le divorce de ses parents, sa petite soeur, pfff, disparus, envolés comme si rien ne s'était jamais passé. Pas facile de devoir affronter la pitié, l'incompréhension des autres. Naomi est perdue. Elle cherche désespérément dans les méandres de son cerveau, un souvenir auquel se raccrocher... elle se désinvestit de son rôle de rédactrice en chef du journal du lycée auquel elle consacrait jusque là tout son temps libre... son comportement différant totalement de celui qu'elle avait avant sa chute déconcerte aussi bien ses proches qu'elle même... Elle cherche à comprendre et à savoir.

Sa rencontre avec James Larkin, le petit nouveau du lycée, qui évoque à Naomi des odeurs de cigarettes, de draps séchés au soleil... va changer les choses. L'amour envahit peu à peu le coeur de ces deux écorchés vifs...

C'est un livre très agréable à lire, simple, qui évoque de manière très intéressante le problème de l'identité et de cette quête d'identité qui nous préoccupe tant lorsqu'on est adolescent.
Gabrielle Zevin, auteur du très bon roman "Une vie ailleurs" sait raconter des histoires à la fois touchantes, étonnantes et d'une grande sensibilité.

Oeuvre non trouvée

note: 4Une putain de belle nuit ? Maryjo, bibliothécaire - 8 décembre 2015

C'est l'histoire de neuf ados, victimes d'un accident de bus. Seuls, isolés, chacun d'eux va réagir à sa manière à cet événement dramatique. Angoisse, incapacité à gérer la situation, confrontation, réglement de compte.. .des senitments divers et variés vont les assaillir tout au long de leur longue attente. Cette introspection ne les laissera sans doute pas idemne...

J'ai trouvé que l'auteur, Michel Le Bourhis, avait apporté un soin particulier à dresser le portrait de ces neuf ados. Son but, étant de mettre en exergue les travers et les inqiétudes de la jeunesse du 21e siècle. Chaque lecteur pourra se reconnaitre dans l'un des neuf personnages. J'ai trouvé la fin convenue, très "happy end", mais j'ai malgré tout passé un excellent moment avec eux.

Dix-huit baisers plus un (Rachel Corenblit)

note: 5Surprenant Maryjo, bibliothécaire - 8 décembre 2015

Un roman très surprenant. A l'intérieur, dix expériences, comme le titre l'indique, de baisers. Dix-sept de filles et un d'un garçon. Que ce soit un premier baiser ou pas. Toutes les histoires ont un point commun : Alex, ado trop grand, trop blond, trop maigre. Autour de lui gravite tout un cheptel de filles ou de femmes qui croisent la vie de ce garçon en décalage, triste, perdu et un peu poète sur les bords. Maladroitement, sans employer toujours les bons mots ni s'adresser aux bonnes personnes, il cherche à être aimé.
J'ai trouvé les récits bouleversants par moments. Le portrait d'Alex se complète au fur et à mesure qu'on avance dans sa lecture. Je suis tombée sous le charme de ce personnage et je l'aurais bien pris dans mes bras pour le consoler si j'avais pu... ce n'est pas souvent qu'un personnage me touche autant.

On s'est juste embrassés (Isabelle Pandazopoulos)

note: 4Après la pluie... Maryjo, bibliothécaire - 8 décembre 2015

Dans ce roman assez court, Aïcha nous raconte son quotidien : elle a 15 ans et vit seule avec sa mère. De son père, elle ignore tout. Sa mère refuse d'en parler. Alors, Aïcha fantasme. Et puis, elle rêve de Walib, le frère de Sab, sa meilleure amie. Et ses rêves se réalisent car Walib l'embrasse. Mais, la chute est dure car dès le lendemain la rumeur court : Aïcha est une "pute". Toutes ses copines et même sa meilleure amie Sab lui tournent le dos. Son honneur, sa réputation sont bafoués. Alors tout part en vrille...
Ce roman est vraiment bien. J'ai été touchée par cette jeune héroïne qui se retrouve confrontée à l'hostilité de toute une communauté (famille, école et cité) et navigue entre amitié et haine. La fin positive en fait un roman à conseiller à des adolescents à la dérive afin de les aider à reprendre goût à la vie. Après la pluie le beau temps comme dit le dicton...

Bent Road (Lori Roy)

note: 5Passionnant Maryjo, bibliothécaire - 2 décembre 2015

Fuyant les émeutes raciales qui eurent lieu en 1967 à Détroit, Arthur Scott quitte rapidement la ville avec sa femme et ses 3 enfants. Il retourne vivre sur les terres familiales au fin fond du Kansas. Chacun va devoir trouver sa place : Celia, l'épouse qui abandonne une vie urbaine pour une vie rurale ; Arthur qui doit faire vivre sa famille en exploitant les terres paternelles et qui se rend compte que le passé et le secret qu'il a laissés il y a quelques années, ne sont pas enfouis. Et puis il y a les enfants. Hélène la grande est sans doute celle qui s'adapte le mieux. Daniel qui aimerait que son père le voit un peu plus et enfin, il y a Evie.
L'arrivée de cette petite fait ressurgir les fantômes, en particulier celui d'Eve, la plus jeune soeur d'Arthur, retrouvée morte dans d'étranges circonstances alors qu'elle avait 15 ans. Et que dire de la disparition d'une petite fille alors que la famille Scott a emménagé depuis peu ? Y a t­-il un lien ? On craint qu'Eve ne soit la victime suivante.
C'est un roman passionnant. Il y a dès le départ une ambiance oppressante. Vous sentez que quelque chose va se passer mais vous ne savez qui sera la victime, ni quand elle mourra.

Le boxeur polonais (Eduardo Halfon)

note: 5Surprenant Maryjo, bibliothécaire - 2 décembre 2015

Lorsqu’il était enfant, le narrateur croyait que les 5 chiffres tatoués sur l’avant-bras gauche de son grand-père étaient les 5 chiffres de son numéro de téléphone, tatoués afin qu’il ne l’oublie pas. En grandissant, le narrateur a compris l’origine de ces chiffres. Alors pour compenser le silence de son aïeul, il a imaginé un grand nombre de situations toutes plus cocasses les unes que les autres durant lesquelles un ou une Allemande appliquait le tatouage sur le bras. Et puis un jour, alors qu’ils sont seuls, le grand-père va raconter à son petit-fils. Court roman très fort. Des silences qui en disent long sur ce qui doit être tu parce que cela fait souffrir, parce que cela relève de l’intime, parce que la honte nous en empêche… A partir de ce court roman suit une réflexion sur le lien entre la réalité et la littérature, sur le pouvoir des mots. Ce petit livre est vraiment très surprenant.

Les nuits de laitue (Vanessa Barbara)

note: 3Les nuits de laitue Maryjo, bibliothécaire - 26 septembre 2015

Les nuits de laitue sont celles où Otto dort le mieux car sa femme Ada lui a préparé une tisane de feuilles de laitue. Habituellement, il dort mal ou peu et cela est encore pire maintenant qu’Ada est morte brusquement. La nuit comme le jour, il a pris l’habitude d’écouter ses voisins. Il faut dire que les maisons sont si proches les unes des autres que le moindre geste des uns et des autres, la moindre parole s’entendent dans ce petit quartier. Tous les voisins se connaissent. Tous ont une particularité, c’est ce qui fait leur charme ou fait qu’on ne les supporte plus. Otto vit désormais reclus et attend. Ada était celle qui était aimée par tous, elle était le pivot du quartier, elle était celle que l’on appelait en cas d’accident ou d’incident. Et justement un incident il y en a eu un, et celui-ci va entraîner des conséquences insoupçonnables.

2084 (Boualem Sansal)

note: 32084 Maryjo, bibliothécaire - 26 septembre 2015

Du monde tel que nous le connaissons, il ne reste plus rien. Peu importe car plus personne ne se souvient d’avant, avant la création de l’Abistan, vaste monde créé par Abi, le délégué, selon la seule volonté de Yölah. Désormais, il n’est plus la peine de penser, de connaître, d’apprendre car Abi et Yölah pourvoient à tout. D’ailleurs, des hommes bien intentionnés veillent à ce que chacun reste dans l’ignorance. Il suffit à chaque être humain de consacrer sa vie à ses tâches et d' honorer Abi, le délégué selon la seule volonté de Yölah. Ati vient de passer 2 ans au sanatorium pour soigner sa tuberculose. Cela lui a laissé le temps de réfléchir et de se poser quelques questions sur les incohérences du système qui régit l’Abistan, d’autant que sur le chemin qui le ramène chez lui il a croisé la route d’un archéologue qui, suite à une découverte, peut remettre en question tout le système. Difficile de ne pas voir dans ce roman un écho au roman 1984 de H.G. Wells. Mais dans ce roman, la notion religieuse s’ajoute à la notion politique. Boualem Sansal dénonce avec férocité le dévoiement d’une religion par certains au service de la politique. Mais surtout l’acceptation et la crédulité qui conduisent tout un peuple à sa propre perte.

Oeuvre non trouvée

note: 3Villa des femmes Maryjo, bibliothécaire - 26 septembre 2015

C’est le chauffeur de la famille Hayek qui raconte la grandeur et la chute de cette dynastie. Skandar Hayek dirige sans partage l’usine de tissu héritée de son père. Ses trois enfants profitent allègrement de la prospérité familiale : Noula court les filles et les fêtes, Hareth part à la découverte du monde, fuyant le carcan de ses responsabilités futures, l’aîné est un flambeur et un coureur, et Karine ne quitte guère ses purs sangs. Jusqu’au jour où le patriarche meurt et la famille s'entre-déchire en même temps que le pays. Qui va diriger l’entreprise en l’absence de l’héritier ? La fabuleuse histoire d’un monde d’hommes à l’abandon dont les femmes s’emparent. Portrait émouvant et superbe de trois femmes puissantes qui luttent pour la sauvegarde du domaine familial. Après avoir tourné la dernière page de Villa des femmes, chaque lecteur sentira que cette demeure lui appartient et qu'il a pu lui aussi en franchir le perron. Charif Majdalani le dit d'ailleurs si bien : « Un roman, c'est pour y vivre... bien dedans. »

Retour Haut