AccueilCritiques rédigées par Bastien

S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Bastien

 

Modern egyptian music (Al Massrieen)

note: 5disco égyptien Bastien - 5 janvier 2018

Le label Habibi Funk fouille avec ardeur vinyles et surtout cassettes du monde arabe et réédite pour notre plus grand plaisir cette merveille de disco égyptien de la fin des années 70, avec un livret bien documenté sur ce groupe méconnu en dehors de son pays (et toutes les paroles des chansons sont traduites !)

Le Disque qui parle (Philippe Baudouin)

note: 5Curiosités sonores Bastien - 26 décembre 2017

Cette compilation de pochettes de disques-vinyles chinés au hasard des vide-greniers peut sembler incongrue de prime-abord, mais c’est finalement tout un pan de l’édition phonographique qui se révèle : la musique fonctionnelle. En effet, ces disques sont tous destinés à une fonction clairement définie : éducation, relaxation, divertissement, publicité, médecine, politique ou érotisme, un portrait sonore de la France des années 60-70 en quelque sorte.

Chinese folk songs (Lily Chao)

note: 4Pop mandarine Bastien - 26 décembre 2017

Une réédition inattendue d'un album de la chanteuse Lily Chao, star chinoise des années 60 alliant mélodies folk et orchestration pop-rock. Malgré un parcours de vie tragique, ses tubes oscillent entre de bouleversantes ballades romantiques et d’enjouées rengaines sautillantes.

Quazarz vs the jealous machines (Shabazz Palaces)

note: 4Hip-hop futuriste Bastien - 26 décembre 2017

Rythmes et mélodies digitales, textes cosmiques, le duo de Seattle pourrait être au hip-hop, ce que Sun Ra fût au jazz : un ovni

Mistakes on purpose (Girma Bèyènè)

note: 4Talentueux pépé de l’ethio-jazz Bastien - 26 décembre 2017

Girma Bèyènè, chanteur ethiopien à succès des années 60 à la voix douce et profonde, remet le couvert avec le groupe AkaléWubé, fer de lance de la scène française d’éthio-jazz.
En concert le 3 février 2018 à la cité de la musique de Romans !

Zabad (Sabil)

note: 4En route Bastien - 26 décembre 2017

Un album virtuose de musique arabe ou le duo Sabîl (oud et percussions) est rejoint par une profonde contrebasse et un exquis buzuq. Comme le laisse présager le titre de l’album, la musique de Zabad (l’écume), contemplative ou dansante, s’écoute comme on regarde un paysage.

Step off (ESG)

note: 5cold groove Bastien - 24 août 2017

Quatre soeurs du Bronx à la fin des années 70 ont réussi à synthétiser différents genres de l'époque (funk, hip hop, no wave) pour générer une musique simple et habitée, alliant résonnances mélancoliques et grooves irrésistibles

Yo amaneci (Andres Landero)

note: 5cumbia colombienne Bastien - 24 août 2017

une sélection impeccable de chansons entêtantes du roi de la cumbia au large sourire (communicatif)

Around félicité (Kasai All Stars)

note: 5Kinshasa en ébullition Bastien - 23 août 2017

L'immense et multiple ville de Kinshasa bouillonne d'une énergie musicale fulgurante. Dans le merveilleux film d'Alain Gomis, la musique sacrée d'Arvo Pärt interprété par l'Orchestre symphonique Kibanguiste croise la lutherie sauvage et électrique du Kasai Allstar. Un disque de remixes par des pointures de la scène électronique redouble le plaisir (Ramzi, Clap Clap, Daedelus...). Une bande-son contrastée et intensément vivante !

Mario batkovic (Mario Batkovic)

note: 4Vaste accordéon Bastien - 23 août 2017

La virtuosité de Mario Batkovic sert une musique édifiante qui évoque volontiers Philip Glass ou Colin Stetson par l'exploration de textures de son instrument, tout en gardant une grande puissance mélodique

Floa (Mammal Hands)

note: 4Survoler la campagne anglaise Bastien - 23 août 2017

Un trio anglais qui allie la douceur des accords pop aux envolées jazz romantiques qui pourrait rappeler avec bonheur Cinematic Orchestra. Il faut décidément surveiller le label Godwana Records ! (Gogo Penguin, Matthew Halsall, Portico Quartet...)

Emanation (Shahin Novrasli)

note: 4Jazz du Caucase Bastien - 23 août 2017

L'art oriental de l'improvisation au service d'un jazz occidental fougueux et inventif

Danse (Colin Vallon)

note: 5Une mélodieuse introspection Bastien - 23 août 2017

Un piano, une contrebasse et une batterie animés par des virtuoses et enregistrés avec toute la délicatesse et l'attention au silence du perfectionniste label ECM. Un album mélodieux et ample avec une forte puissance méditative

Lior Shoov (Lior Shoov)

note: 5douceur universelle et sauvage Bastien - 15 juin 2017

Pour avoir vécu plusieurs de ses concerts, l'enregistrement d'un disque de Lior Shoov, performeuse clownesque polyglotte, ne s'annonçait pas comme une évidence. Mais le défi a été relevé avec justesse, porté par les arrangement de Grégoire Gensse et de nombreux musiciens talentueux. Ensembles de cordes, flûtes, cuivres, évoquent parfois les orchestrations de Sufjan Stevens, et relaient la voix sauvage de cette chanteuse qui semble à même de converser avec n'importe quel être vivant, accompagnée du délicieux hang, ukulélé, kalimba, ou autres percussions corporelles.
Un disque bienfaisant !

I'm not talkin' (Mose Allison)

note: 5Quirky jazz Bastien - 28 avril 2017

un figure singulière du jazz, à la musique empreinte de blues et rhythm and blues, qui, par son incroyable swing et humour désenchanté, influença bon nombre de musiciens de son époque et des suivantes (Yardbirds, Pete Townshend, Tom Waits, ou même les Pixies !)

Hustle! Reggae disco (Blood Sisters)

note: 4Reggae disco Bastien - 21 avril 2017

Upside down, Rappers delight, Ring my bell... autant de classiques des dancefloors des années 80 qui prennent une nouvelle couleur avec cette compilation jouissive de l'infatigable label Soul Jazz Records !

Dakhla sahara session (Cheveu)

note: 4guitares rock et synthés du désert Bastien - 21 avril 2017

Une rencontre énergique entre un trio electro-punk français et un groupe traditionnel électrifié qui a pour habitude d'animer des mariages dans le Sahara occidental.

Al jamilat (Yasmine Hamdan)

note: 3dream pop orientale Bastien - 21 avril 2017

Depuis que j'ai entendu chanter Yasmina Hamdan dans un film de Jim Jarmush, je ne peux m'empêcher de lui trouver un charme noble et désenchanté. Il se dégage pourtant de ce disque pop une résilience éthérée qui évoque de manière réjouissante les origines libanaises de cette icône atypique de la musique arabe.

Spiritual jazz, vol. 7 (Maurice McIntyre)

note: 4Ferveur orientale Bastien - 13 avril 2017

Encore une très belle compilation de la série "spiritual jazz" qui allie les rythmes africains aux modes orientaux, pour donner un jazz libéré, virtuose et voyageur.

Let them eat chaos (Kate Tempest)

note: 4la voix de Londres Bastien - 8 mars 2017

Kate Tempest écrit beaucoup de poésie, mais aussi des nouvelles et des pièces de théâtre. Les 45 pages qu'elle déclame avec un exquis accent londonien dans son disque sont fascinantes et portées par des instrumentations très efficaces produites par le talentueux Dan Carey.

Love songs, vol. 2 (Yishak Banjaw)

note: 5la poésie du sythétiseur éthiopien Bastien - 10 février 2017

Réédition d'un album très touchant de musique éthiopienne minimaliste et lo-fi, réédition d'une cassette des années 80

The great animal orchestra (Richard Blackford)

note: 5orchestre sauvage Bastien - 10 février 2017

une orchestration fantastique où se mêlent instruments classiques et cris de gibbons, grenouilles, insectes, baleine à bosse et autres incroyables paysages sonores sauvages enregistrés par l'infatigable et sensible bioacousticien Bernie Krause.

The quirky lost tapes : 1993-95 (El'blaszcyk Rock Band Himself)

note: 5uchronie rock and roll Bastien - 20 janvier 2017

du rock belge bricolé, synthétique, absurde, irrévérencieux et rétro-futuriste : jouissif en somme.

Space echo (Antonio Sanches)

note: 5le mystère de la joie triste Bastien - 20 janvier 2017

La musique du Cap-Vert est souvent mélancolique, mais avec un arrivage de synthétiseurs et l'influence de la funk des années 60, la tristesse donne terriblement envie de danser !

Popcorn heartbreak 1958-1964 (Jay Strongman)

note: 5Emballer au drive-in Bastien - 20 janvier 2017

Une délicieuse compilation de rhythm and blues emblématique de l'Amérique fantasmée des années 50, qui préfigure avec classe ce qui deviendra la soul music

Schaum (Masayoshi Fujita)

note: 5Des lianes et du béton Bastien - 1 décembre 2016

Les synthétiseurs et sampleurs de l'allemand Jan Jelinek s'interpénètrent avec précaution aux sons du vibraphone du japonais Masayoshi Fujita.
Un disque ambient délicat, minimaliste et hyponotique, comme une toute petite porte laissant entre-apercevoir une jungle immense et luxuriante.

The fallen by watch bird (Weaver, Jane)

note: 5folk crépusculaire des confins de l'Angleterre Bastien - 22 novembre 2016

Ambiances magiques, voix surgies du fond des bois ; ce disque de pop entre chien et loup ravira les adeptes du groupe Broadcast ou des productions des labels Ghostbox et Folklore Tapes

Channel the spirit (The Comet is Coming)

note: 4aventure spatiale Bastien - 16 septembre 2016

Expérimental et entraînant, un exemple exaltant de jazz-rock anglais aventureux, psychédélique et futuriste, dont la fougue est comparable à celle de leurs compatriotes Sons of Kemet

Tony Hymas joue Léo Ferré (Tony Hymas)

note: 4Piano solo Bastien - 16 septembre 2016

Collaborateur virtuose et tous azimuts (Jeff Beck, Philippe Sarde, Michel Portal...) Tony Hymas joue Léo Ferré au piano solo et nous promène avec émotion d'un bout à l'autre de ce beau disque

Tam... Tam... Tam...! Reimagined (Gilles Peterson)

note: 4sambatronique Bastien - 16 septembre 2016

Gilles Peterson passe à la moulinette l'indémodable disque Tam...Tam...Tam de José Prates (1958) en passant par toutes les couleurs des productions électroniques actuelles (dub, breakbeat, bass music...) et fait résonner sambas et mambos dans une nouvelle dimension. Tout ça vous fera également redécouvrir avec bonheur le disque original.

Art is trash (Francisco de Pajaro)

note: 5art poubelle Bastien - 28 juillet 2016

De l'art de rue simple, ingénieux, brut et jouissif

Self mythology (Lucy)

note: 5techno primitive Bastien - 22 juillet 2016

Un incroyable album de techno où la transe rituelle fait écho aux émissions de poussières stellaires

Under the sun (Mark Pritchard)

note: 5ambient Bastien - 22 juillet 2016

De l'ambient futuriste venue d'Australie qui pourrait faire penser à un disque de Moondog envoyé dans l'espace et décrypté par un lecteur extra-terrestre

The hermetic organ, vol. 4 (John Zorn)

note: 5orgue terrifiant Bastien - 22 juillet 2016

Enregistré à minuit le soir d'Halloween sur les plus grandes orgues de New-York, les improvisations de John Zorn imposent un puissant climax vibratoire.

Lunar love (Mop Mop)

note: 5groove irrésistible Bastien - 22 juillet 2016

Un album de soul jazz exotique (steel drum, hang, marimba, rythmes d'outremer) produit avec profondeur, élégance et décontraction.

Tantz ! (Sirba Octet)

note: 5klezmerveilleux Bastien - 22 juillet 2016

Un ensemble virtuose où une clarinette glisse entre cordes frottées (violons, alto, violoncelle, contrebasse) et frappées (cymbalum, piano).

Under the bright light (Modern eleven)

note: 4Rennes-Berlin Bastien - 22 juillet 2016

Un projet en clair obscur de techno mentale et minimale du rennais Coldgeist.

Luxe (Stranded Horse)

note: 5kora folk Bastien - 22 juillet 2016

Un album émouvant où la guitare folk s'accorde à la harpe africaine dans des mélodies transcontinentales lumineuses.

Into forever (Matthew Halsall)

note: 4soul-jazz Bastien - 7 juillet 2016

Un ensemble de jazz anglais classieux, lumineux et spirituel

We be all africans (Idris Ackamoor)

note: 4afro-space jazz universel Bastien - 7 juillet 2016

Flûte, basse, violon, cuivres, percussions et voix relient les années 70 au futur pour cet album d'afrobeat cosmique

Words unspoken, acts undone (CW/A)

note: 5entre gravité et impesanteur Bastien - 5 juillet 2016

Issu d'une collaboration de deux italiens (Clockwork et Atavism) sur l'actif label milanais Parachute Records, cet album de techno stimulant pour le corps comme pour l'esprit peut rappeler avec bonheur les premières productions d'Aphex Twin et de l'écurie Warp.

L'entrevue (Manuele Fior)

note: 5science-fiction sentimentale Bastien - 16 septembre 2015

L'élégance graphique de l'italien Manuele Fior sert à merveille cette histoire qui mêle amour libre, télépathie et anticipation

Magik sunset (Psychemagik)

note: 4hippy acid folk genius Bastien - 15 septembre 2015

un concentré de couchers de soleil des années 70, extraits de l'incommensurable collection de disques du duo Psychemagik

Arcanum (Andreas Schaerer)

note: 5Exutoire et sensible Bastien - 12 mai 2015

Voix et percussion s'entrechoquent et s'harmonisent, alternant free jazz de cartoon et plages méditatives

Maghreb Lyon (Mokhtar Mezhoud)

note: 4blues urbain Bastien - 7 janvier 2015

Un fabuleux travail de collectage du Centre des musiques traditionnelles en Rhône Alpes, qui a sélectionné et numérisé les incroyables cassettes éditées dans les années 70 et 80 dans le quartier de la Guillotière à Lyon. Ecoutez le titre d'Omar El Maghrebi "J'en ai marre !"

Magnetica (Quantic)

note: 4mondialisation positive Bastien - 7 janvier 2015

Cet anglais vivant en Colombie cristallise avec bonheur les musiques tropicales mondiales redécouvertes cette dernière décennie, du jazz ethiopien aux cumbias sud américaines en passant par le funk carribéen et le kuduro angolais

Dallas buyers club (Jean-Marc Vallée)

note: 4hard-boiled Bastien - 6 janvier 2015

L’adversité physique, l’horreur pharmaceutique et le cynisme économique des années 80 rassemblent les performances incroyables de Matthew McConnaughey et Jared Leto qui campent respectivement un cowboy dégénéré et un travesti sur la brèche. On est finalement pas très loin de personnages « dur-à-cuire » sortis de Requiem for a dream et True Detective

The 25th Day of December (Staple Singers)

note: 4Noël gospel Bastien - 15 octobre 2014

Tour à tour méditatifs ou exaltés, ces gospels accompagné d'une guitare électrique vibrante, orgue et batterie sont bien envoûtants

Retour Haut